Note de l'IEDM sur le caribou forestier : Un discours qui rejoint les travailleurs

Note de l'IEDM sur le caribou forestier : Un discours qui rejoint les travailleurs
Pascal Cloutier est le président du Syndicat des travailleurs de la papetière de Dolbeau-Mistassini.

FORÊT. Une récente note de l’Institut économique de Montréal (IEDM) affirme que le plan de rétablissement du caribou forestier coûtera 2 701 emplois au Saguenay-Lac-Saint-Jean, un discours qui rejoint les préoccupations des travailleurs du milieu forestier.

« D’entendre ça, c’est du bonbon à mes oreilles. Ça rejoint ce que l’on dit depuis longtemps et ça fait juste nous procurer des munitions pour faire valoir notre point de vue », laisse tomber Pascal Cloutier, président du Syndicat des travailleurs de la papetière de Dolbeau.

Les chiffres avancés par l’IEDM évaluent que chaque caribou sauvé coûtera 117 emplois et 14,7 M$ en retombées à la région. « Ce qui me plaît là-dedans, c’est que ce ne sont pas des travailleurs ou des compagnies forestières qui le disent, mais des chercheurs de Montréal. Alors, avant de se lancer dans tous les sens pour protéger le caribou et de faire perdre de l’ouvrage dans nos régions, est-ce qu’on peut évaluer un peu mieux la situation? », mentionne Pascal Cloutier.

Ce dernier ajoute que le nouveau plan de rétablissement du caribou forestier doit s’appuyer sur des données solides, qui ne sont pas disponibles actuellement. « Si on veut déposer un plan réaliste, il faut savoir hors de tout doute s’il y a un lien entre l’exploitation forestière et la baisse démographique du caribou forestier. Ça, on ne le sait toujours pas, ce n’est pas prouvé », de conclure Pascal Cloutier. 

À lire également:

Chaque caribou forestier sauvé coûte 117 emplois

Partager cet article