Niveau du lac :Les 3 MRC du Lac-Saint-Jean réclament des audiences publiques

Niveau du lac :Les 3 MRC du Lac-Saint-Jean réclament des audiences publiques
Les trois MRC du Lac-Saint-Jean désirent obtenir des audiences publiques en environnement sur le niveau du lac Saint-Jean et le programme de stabilisation des berges.

Les trois MRC du Lac-Saint-Jean font front commun pour obtenir des audiences publiques sur l’environnement concernant le programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean, mené par Rio Tinto Alcan. C’est ce qu’a indiqué le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, alors que le conseil des maires adoptait une résolution en ce sens.

« On demande au ministre du Développement durable de tenir des audiences publiques en environnement pour savoir exactement ce qu’il en est. La même résolution doit être adoptée dans les trois MRC du Lac-Saint-Jean », a précisé le préfet Jean-Pierre Boivin.

Celui-ci estime qu’il est temps de revoir le décret qui fixe le niveau maximal du lac Saint-Jean, qui a près d’une trentaine d’années, pour tenir compte des nouvelles réalités. « À l’époque, il n’y avait pas la question des changements climatiques que l’on connaît aujourd’hui. La chanson d’Alcan, on la connaît, ils vont nous dire qu’ils ont très bien géré les berges, mais la situation en 2013 a bien changé et il faut une approche qui en tienne compte », explique-t-il.

Jean-Pierre Boivin affirme que les élus des trois MRC concernées désirent obtenir tout un ensemble d’informations allant des effets du niveau du lac sur les écosystèmes en passant par les impacts sur l’emploi si le lac se vide trop tôt en saison. « Il faut que le prochain décret repose sur les prémisses d’un compromis acceptable pour tous et qui tienne compte des communautés humaines », a rappelé le préfet.

Les élus des MRC de Maria-Chapdelaine, du Domaine-du-Roy et de Lac-Saint-Jean-Est doivent rencontrer Rio Tinto Alcan le 17 décembre prochain afin de faire le point. « On s’attend à des réponses claires et précises de la part de l’entreprise », a prévenu le préfet Boivin. —S.T.

Partager cet article