Nicolas Marceau sensible au secteur manufacturier

Nicolas Marceau sensible au secteur manufacturier
Le député de Roberval

Le ministre des Finances et de l’Économie du Québec, Nicolas Marceau, était de passage à Dolbeau-Mistassini, dans le comté de Roberval, pour une activité de financement du Parti Québécois mardi soir. Dans une région où l’économie a traditionnellement été basée sur le secteur manufacturier, le ministre Marceau a soutenu que la politique industrielle du gouvernement allait donner un coup de pouce à ce secteur malmené.

« Notre politique manufacturière vise à moderniser nos entreprises, de les automatiser, de faire en sorte qu’elle s’équipe mieux. Ça, ce sont des problèmes qui sont partout au Québec et en particulier ici avec le secteur forestier », a indiqué le ministre des Finances.

Nicolas Marceau estime en effet que les entreprises forestières pourront particulièrement bénéficier de la politique économique énoncée par le gouvernement. « Ces entreprises ont besoin de faire un virage vers plus de productivité, plus d’automatisation, vers de nouveaux procédés et de nouveaux produits aussi, dans la chimie verte par exemple. Tout ce volet est encouragé par ce qui a été décidé au sommet de la forêt et aussi dans la politique économique, dans le volet industriel », a-t-il affirmé.

Tarifs d’électricité

Questionné quant aux demandes maintes fois répétées de certaines entreprises au cours des derniers mois pour une diminution des tarifs d’électricité, le ministre Marceau ne ferme pas la porte. « Notre approche est d’offrir des rabais tarifaires pour les gros projets d’investissements, dont dans l’exploitation des ressources naturelles », a-t-il précisé, ajoutant toutefois que la diminution des tarifs d’électricité n’est pas le seul élément à envisager pour aider l’industrie. —S.T.

Partager cet article