Maria-Chadelaine veut augmenter le nombre de candidatures féminines

Maria-Chadelaine veut augmenter le nombre de candidatures féminines
Les femmes sont peu nombreuses en politique municipale

POLITIQUE. Dans le cadre des actions de mise à jour de la politique Familiale et des Ainés, le préfet de la MRC de la Maria-Chapdelaine annonce l’attribution d’un budget de 10 000$ pour favoriser la conciliation travail, famille et vie politique afin de susciter davantage de candidatures féminines à l’élection de novembre 2017 dans les municipalités de la MRC.

Le préfet Jean-Pierre Boivin a pris par ailleurs l’engagement de maintenir cette enveloppe au cours des quatre prochaines années, facilitant ainsi la conciliation famille et vie politique pour les femmes désireuses de participer à la vie politique de leur milieu. Ainsi, les femmes qui seront élues et qui siégeront sur les conseils des 12 municipalités de  même que sur les divers comités de la MRC pourront se prévaloir d’une allocation pour couvrir les frais de garde de jeunes enfants ou pour du soutien temporaire si elles sont proches aidantes.

Le préfet Boivin rappelle que le conseil de la MRC a déjà compté sur la présence de 5 femmes au sein du conseil de la MRC. « La dynamique et les discussions étaient positivement différentes », précise le préfet, qui aimerait bien que les prochaines élections apportent la parité hommes femmes au niveau des mises en candidature.

En 2013, 22 femmes sur les 85 postes électifs que compte la MRC ont été élues, ce qui représente 26% des postes. À l’élection de 2013, 113 candidats et candidates étaient en lice et 33, soit 29% étaient des femmes.

En mettant de l’avant un programme d’allocation pour faciliter l’arrivée des femmes dans les postes électifs, le préfet Jean-Pierre Boivin déclare : «L’arrivée des femmes en politique assure que les instances publiques soient davantage représentatives de la réalité des habitants sur notre territoire».

Partager cet article