Maison du Père Noël : Les propriétaires recherchent des acheteurs

Maison du Père Noël : Les propriétaires recherchent des acheteurs
La Maison du Père Noël de Girardville a connu un mois de décembre fortement achalandé

TOURISME. Les propriétaires du site de la Maison du Père Noël de Girardville, après 15 ans d’exploitation de l’attraction touristique, sont à la recherche d’une relève pour prendre les rênes de l’entreprise afin de maintenir à Girardville l’activité économique qui en découle.

Depuis 2002, Michel Perreault et Larry Bolduc ont fait de la Maison du Père Noël une entreprise rentable qui accueille chaque année entre 7000 et 8000 visiteurs, et ceci sur une période d’un mois. «Il est rendu presque impossible pour nous, qui sommes aussi propriétaires d’autres entreprises, de continuer à assurer le développement du potentiel de cette attraction touristique importante pour Girardville. Nous manquons de temps», déclare Larry Bolduc, qui souhaite que des organismes communautaires fassent une offre afin de se porter acquéreur des installations.

«Je pense qu’un organisme à but non lucratif pourra réaliser un plan de développement à long terme et ainsi assurer la pérennité de ce site marchand de bonheur», souligne Michel Perreault, qui est aussi maire de Girardville. En fait les deux propriétaires ont construit dans le rang de la Pointe à Girardville un complexe comprenant la Maison du Père Noël, un enclos de rennes, un village de lutins, un train et une gare avec feu extérieur, des glissades, un cinéma, des balades à cheval, des trottinettes, un arbre géant, créant ainsi un site touristique hivernal qui, illuminé de plus de 200 000 lumières fait la joie de milliers de visiteurs provenant de partout au Québec.

Michel Perreault souligne que des propositions et scénarios sont actuellement en gestation pour qu’on puisse céder l’entreprise et le site. «La Maison du père Noel de Girardville est reconnue partout dans le monde et nous voulons qu’elle demeure une attraction touristique d’envergure», conclut Michel Perreault, qui rappelle que la décision de vendre n’indique pas la fin de l’opération du site et que la maison sera de nouveau ouverte en décembre 2017.  

Partager cet article