Les résidents ont maintenant un sentier pour des promenades

Photo de dhudon
Par dhudon
Les résidents ont maintenant un sentier pour des promenades
Un nouveau sentier en forme de demi-lune est maintenant aménagé derrière la résidence pour aînés des Blés d’or à Saint-Thomas-Didyme. (Photo : courtoisie)

Les idées de projets ne manquent jamais à la résidence pour personnes âgées des Blés d’or, à Saint-Thomas-Didyme. La dernière réalisation à ce jour est l’aménagement d’un sentier dans la cour arrière, permettant ainsi aux résidents de se dégourdir les jambes tout en appréciant le paysage dehors.

Monique Lavoie, animatrice en soutien à la vie Communautaire auprès des bénéficiaires, est particulièrement sensible à toute suggestion visant l’amélioration de la qualité de vie des résidents.

L’aménagement d’un sentier en forme de demi-lune s’inscrit est en ligne directe avec la mission de la résidence pour aînés. Un sentier a donc été aménagé au début de l’été dernier en l’espace de deux jours. Pour ce faire, de la pelouse a été extirpée pour faire place au sentier.

Une toile géotextile a été installée pour éviter les mauvaises herbes et les arbres en santé ont été conservés afin de rendre les promenades encore plus agréables. Des amis de résidents ont même planté des fleurs le long du parcours pour agrémenter le tout. Une rampe longe le sentier dans sa longueur pour la sécurité des promeneurs.

D’autres projets à venir

« Les résidents apprécient le nouveau sentier et peuvent ainsi prendre des marches à l’extérieur. Les jours de beau temps, le sentier est très utilisé. On a même eu la visite de bénéficiaires du Centre Plein Vie de Normandin et ils ont été très impressionnés pas nos installations », raconte Monique Lavoie.

Les résidents ont même pu tenir une épluchette de blé-d’inde dans la cour arrière ces dernières semaines grâce à ce nouveau sentier.

Le projet a été réalisé au coût de 10 000 $ environ. La Caisse Desjardins des Plaines boréales a contribué au projet pour un montant de 7 818,30$ et le Club Rotary de Dolbeau-Mistassini a assumé le coût du garde de corps, évalué à 1 122 $.

La résidence à d’autres projets dans ses cartons et qui devraient eux aussi se concrétiser à court et moyen termes.

« Je ne peux pas en parler tout de suite, mais on a prévu d’autres investissements qui vont venir bonifier le sentier », assure Monique Lavoie.

Partager cet article