Les MRC héritent du développement économique

(Par Alain Lavoie) C’est cet après-midi, vers 14 h, que le gouvernement du Québec scellera l’avenir des Conférences régionales des élus (CRÉ) et des Centres locaux de développement du Québec (CLD).

En effet, selon une source très près de ce dossier, les signatures sont déjà apposées sur les dossiers en question et « il ne reste qu’au gouvernement du Québec d’annoncer la nouvelle a tout le monde », indique cette source.

Les pertes d’emplois seront nombreuses : 60% du budget des CLD sera coupé, donc 60% du personnel sera remercié… « Ceux qui resteront seront récupérés par les MRC et passeront au département du Développement économique », ajoute cette source.

Par ailleurs, le Pacte rural et le Fonds local d’investissements pour les entrepreneurs resteront entiers et seront transférés aux MRC.

Les CRÉ disparaîtront et les sommes allouées à ces entités pour appuyer le développement économique seront transférées aux MRC. Dans le cas de la Gaspésie, ce transfert signifie qu’une somme qu’on situe présentement entre 800 000$ et 900 000 $ ira dans les coffres des MRC pour faire du développement économique avant tout.

Quant à La Table des préfets, elle interviendra dans cette restructuration, mais notre source nous indique que les discussions ne sont pas encore terminées à ce sujet.

Dans le monde municipal, on semble proposer à Québec de faire de la Table un organisme qui hériterait de la moitié des sommes allouées aux MRC (400 000 $ par MRC pour la Gaspésie) dans le but bien précis de supporter les projets « régionaux » en Gaspésie et des Îles de la Madeleine.

Selon notre source, Québec ne serait pas « chaud » à cette idée de donner plus de pouvoir à une structure « régionale » que serait la Table régionale des préfets après avoir mis fin aux activités d’une autre structure régionale… Québec désire avant tout que l’argent venu de la défunte CRÉ soit appliqué au niveau local, dans les MRC.

Partager cet article