Les hôteliers respirent un peu mieux cette année

Photo de dhudon
Par dhudon
Les hôteliers respirent un peu mieux cette année
(Photo : Trium Médias - Archives)

La période des Fêtes est beaucoup plus sentie cette année dans le secteur de l’hôtellerie depuis la sortie de crise pandémique. Les partys de Noël et les réservations de chambres reprennent tranquillement leur rythme d’antan.

« C’est très bon cette année pour les rassemblements des Fêtes. C’aurait été semblable l’an dernier si ça n’avait été de l’interdiction des rassemblements à cause de la pandémie », rappelle Audrey Rousseau du Motel Chutes des Pères et de l’Auberge La Diligence à Dolbeau-Mistassini.

Pour ce qui est des réservations de chambres, cette période-ci de l’année est généralement plus tranquille. La clientèle est plus spécifique aux familles qui visitent les leurs pendant les Fêtes.

« Avec les tournois de hockey et événements hivernaux, ça s’annonce meilleur à partir de janvier. »

Roberval-Saint-Félicien

Maxime Beaubien du Groupe Beaubien (Château Roberval et Hôtel du Jardin) et directeur du Château Roberval voit une bonne différence cette année. Pour les hôteliers, la période d’effervescence du temps des Fêtes est déjà derrière nous.

« C’est bon cette année. C’est quand même meilleur que pendant la pandémie. Pour la location de nos salles, on a reçu jusqu’à maintenant environ 1 800 personnes pour des rassemblements de bureau, de familles et d’entreprises. Pour la location de chambres, c’est moyen, mais quand même bien », révèle-t-il.

En hôtellerie, la période des Fêtes s’étend généralement de la mi-novembre à la mi-décembre.

Le manque de main-d’œuvre empêche toutefois les établissements d’atteindre leur plein potentiel.

« On manque de serveuses et de serveurs. Si on avait eu plus d’employés, on aurait pu recevoir plus de gens encore. La demande est là, il n’y a pas de doute », ajoute Maxime Beaubien.

Hôtel Universel

Du côté d’Alma, l’Hôtel Universel affiche complet pour ses salles depuis septembre et octobre pour la période actuelle des Fêtes.

« Je suis très content, les gens ont recommencé à se réunir pour les partys. Ça va bien aussi pour la location des chambres. On voit davantage de personnes prendre une chambre après leur party. De plus en plus d’entreprises misent sur la sécurité et louent des blocs de chambres pour éviter aux employés de prendre la route après avoir fêté », dit Maxime Robitaille, directeur général.

La fermeture de deux établissements ces dernières temps avec le Motel des Cascades (Maison des aînés en construction) et Le Rustik, peut aussi expliquer une hausse d’activités à la faveur d’autres établissements hôteliers, dont l’Hôtel Universel, croit Maxime Robitaille.

« On a bien senti cette année que les gens avaient vraiment hâte de se revoir et de se réunir après la pandémie ».

Saguenay

À l’Hôtel Le Montagnais à Saguenay, là aussi la sortie de la pandémie est palpable et se traduit par un retour aux bonnes vieilles habitudes.

« C’est beaucoup mieux cette année. Après trois ans de pandémie, les partys de familles et de bureaux manquaient aux gens. La période des Fêtes, c’est toujours une période plus tranquille dans l’année, mais au moins c’est un bon signe qu’on revient à une vie un peu plus normale », dit Jean-Benoît Gilbert, directeur des opérations ventes et marketing et copropriétaire. Il s’attend à une bonne reprise dès janvier pour les réservations et la location de chambres.

« De ce côté-là, je dirais que ça revient au rythme d’avant la pandémie ».

 

 

 

 

Partager cet article