Les Chevaliers de Colomb prêts à se départir de leur salle

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Les Chevaliers de Colomb prêts à se départir de leur salle
Salle des chevaliers (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Les Chevaliers de Colomb de Dolbeau envisagent la possibilité de se départir de leur salle située sur la rue des Cèdres.

« Oui, c’est à l’étude, confirme le Grand Chevalier, Ghislain Lamontagne. On a des pourparlers avec des organismes et on veut s’en départir. À un moment donné, ça devient difficile de la rentabiliser. »

Même si l’effectif des Chevaliers de Colomb de Dolbeau est toujours bon, le vieillissement des membres fait en sorte que l’organisme est moins actif que dans le passé. Les revenus de bar ne sont plus ce qu’ils étaient et les membres peuvent difficilement continuer de supporter les coûts fixes reliés à l’édifice.

La Ville s’implique

La Ville de Dolbeau-Mistassini a été approchée afin de voir ce qu’il serait possible de faire. Le conseil municipal a accepté de s’impliquer dans le dossier afin d’être un facilitateur pour trouver une alternative.

Entre autres, la Société d’Histoire et de Généalogie Maria-Chapdelaine aura éventuellement besoin de se relocaliser ou d’investir et la salle des chevaliers pourrait faire l’affaire.

« Je pense que c’est un bâtiment intéressant, situé au centre-ville. La Société d’Histoire a des locaux quand même assez restreints et elle a du réaménagement à prévoir, alors ça peut être une opportunité pour eux. Avant d’aller plus loin, il faut chiffrer tout ça », mentionne le maire, Pascal Cloutier.

Un mandat a été confié à une firme d’architecte afin de déterminer quelles seraient les modifications nécessaires à apporter à l’édifice et en chiffrer les coûts. Les Chevaliers de Colomb et la Société d’Histoire, avec le support de la MRC de Maria-Chapdelaine, assumeront la majeure partie des frais liés à ce mandat.

Pas acheteuse

Pour le moment, il n’est pas question que la Ville de Dolbeau-Mistassini se porte acquéreuse de la salle des chevaliers, affirme toutefois le maire Cloutier.

« Nous ne sommes pas allés jusque-là pour le moment. On regarde pour être facilitateur dans le dossier. La Ville a déjà au-dessus de 100 bâtiments, donc il faut en tenir compte. Nous, on privilégie une formule utilisateur-payeur, mais si on peut être facilitateur, on va essayer de le faire. »

On se souviendra qu’en 2011, les Chevaliers de Colomb étaient passés bien près de vendre leur salle. Lors d’un vote des membres sur la question, les pour et les contre avaient terminé à égalité et la décision avait été prise sur le vote décisif du Grand Chevalier de l’époque de conserver l’infrastructure.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des