Le Spot Poutine prend le relais de la restauration au Dépanneur des Vétérans

Le Spot Poutine prend le relais de la restauration au Dépanneur des Vétérans
Le nouveau Restaurant Spot Poutine offre les spécialités poutine-pizza-sous-marin.

BOUFFE. Trois mois après sa fermeture, le restaurant du Dépanneur des vétérans de Dolbeau-Mistassini rouvre ses portes à la clientèle. Une toute nouvelle administration prend le relais du Régal Xpress qui devient le Spot Poutine, avec le propriétaire du Dépanneur Marcel Lapointe et de nouveaux associés en Éric Desjardins, qui œuvre dans le domaine de la restauration depuis une vingtaine d’années, et sa conjointe Catherine Fortin.

Changement de nom et changement d’administration avec des spécialités dans les poutines, les pizzas et les sous-marins. Les nachos, les burgers et les salades sont également au menu. Il est aussi un des rares restaurants à offrir des aliments sans gluten. Cogestionnaire et cuisinier, Éric Desjardins explique que les menus sans gluten prendront de l’essor au fil des semaines et des mois à venir afin de répondre à une plus large clientèle.

« On veut ainsi accommoder plus de gens. Nous avons déjà pas mal de nos ingrédients et aliments sans gluten et nous allons accentuer le processus. Pour la clientèle habituelle, ça ne change rien », précise-t-il.

Une nouvelle terrasse peut accueillir une trentaine de personnes, en plus des 56 places à l’intérieur. Le Restaurant est ouvert depuis le 1er juillet et aura nécessité des investissements de l’ordre de 70 000 $ lorsque les ajouts en peinture et décoration seront terminés dans les prochains mois.

Agrandissement à venir

Marcel Lapointe veut aussi dès l’automne ou au plus tard au printemps 2018, agrandir le restaurant du côté des stationnements. Ce qui devrait ajouter encore une quarantaine de places à l’intérieur. Celui-ci parle d’ajouter deux petites salles, notamment pour les fêtes d’enfants ou pour des réunions. Ce projet nécessitera autour de 125 000 $ d’investissement, toujours selon Marcel Lapointe.

Une dizaine de personnes travaillent au Spot Poutine.

Partager cet article