Le signal cellulaire arrive en septembre à Saint-Thomas et Notre-Dame-de-Lorette

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Le signal cellulaire arrive en septembre à Saint-Thomas et Notre-Dame-de-Lorette
Close up of a man using mobile smart phone (Photo : depositphotos.com – tatsianama)

Le projet de déploiement de 14 tours de télécommunications sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean avance plus vite que prévu. Dès cet automne, les municipalités de Saint-Thomas-Didyme et de Notre-Dame-de-Lorette devraient être desservies.

Ce projet de 7,5 M$ mené par l’Agence interrégionale de développement des technologies de l’information et des communications (AIDE-TIC) permettra à terme de desservir la quasi-totalité des zones habitées de la région.

La date initiale de mise en service de l’ensemble des 14 tours était prévue pour le 31 mars 2020, mais comme certains dossiers progressent plus vite que prévu, l’AIDE-TIC a identifié certains sites prioritaires.

Sites desservis

Ce sera le cas des municipalités de Saint-Thomas-Didyme et de Notre-Dame-de-Lorette, où le signal cellulaire est déficient de longue date.

La route 155, dans sa portion située près de Lac-Bouchette, de même que la localité de Saint-François-de-Sales, sont aussi à l’agenda pour cet automne. Le secteur de la municipalité de Labrecque sera également desservi.

« Ces sites vont être livrés plus rapidement. Nous avons des ententes avec Bell Mobilité pour une mise en service immédiate de ces tours vers le mois de septembre », souligne André Nepton, coordonnateur de l’AIDE-TIC.

Même si Bell Mobilité est le fournisseur officiel, des ententes existent entre les grands groupes de télécommunications afin que le signal soit partagé et accessible pour les usagers d’autres fournisseurs.

Routes 169 et 155

L’AIDE-TIC a également amorcé ses travaux préparatoires il y a quelques semaines afin d’assurer une couverture cellulaire sur la route 169, dans le petit parc d’Hébertville. D’autres tours sont aussi prévues sur la route 155 afin qu’elle soit couverte sur l’ensemble de sa portion située sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« La construction se fera dans les prochaines semaines et prochains mois pour que Bell Mobilité puisse installer ses équipements en janvier 2020. Hormis pour nos sites qui seront livrés plus rapidement, notre planification ne change pas et la totalité des 14 sites sera en service au 31 mars 2020. »

L’an dernier, le gouvernement du Québec avait annoncé une contribution financière de 5 M$ pour assurer la concrétisation du projet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des