Le ministère des Transports n’exclut aucun scénario

Denis Hudon
Le ministère des Transports n’exclut aucun scénario
L’intersection de la route 169 à la hauteur de Sainte-Jeanne-d’Arc représente toujours un risque pour les automobilistes qui arrivent du secteur de Dolbeau-Mistassini et qui veulent tourner à gauche pour entrer dans le village. (Photo : Denis Hudon)

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) travaille de concert avec la Municipalité de Sainte-Jeanne-d’Arc pour trouver la meilleure façon de rehausser la sécurité des usagers de la route, à l’entrée du village de Sainte-Jeanne-d’Arc.

Il ne faut toutefois pas s’attendre à des changements significatifs à court terme. Le MTQ est à analyser les données sur le comportement des usagers de la route dans ce secteur tout en poursuivant la cueillette d’autres données pour avoir un portrait d’ensemble de la situation.

C’est seulement une fois toutes les informations colligées que le MTQ pourra se faire une meilleure idée, en établissant des scénarios et ensuite en choisissant l’option la plus appropriée à la problématique.

Le MTQ est intervenu la dernière fois en 2018 dans ce secteur en y allant de marquage au sol. L’idée étant d’aider les usagers de la route à mieux détecter l’intention de l’automobiliste qui s’apprête à entrer dans la municipalité.

Nathalie Girard est la porte-parole régionale pour le MTQ. Elle indique que depuis les cinq dernières années, sept accidents ont été répertoriés dans ce secteur, à l’intersection du village. Trois sont des accidents avec des dommages matériels, trois autres ont fait des blessés légers et un autre a malheureusement fait une victime.

Flux routier

« Tous les scénarios seront pris en considération. Nous continuons de travailler sur ce dossier en étroite collaboration avec la Municipalité de Sainte-Jeanne-d’Arc. »

Depuis le marquage sur la voie de gauche, en 2018, le MTQ note qu’il y a eu un seul accident, avec dommages matériels.

Le débit moyen de la circulation dans ce secteur de la 169 est de 4 400 véhicules par jour. La représentante du MTQ rappelle que le débit automobile est plus élevé l’été que l’hiver, mais que ce chiffre demeure une moyenne. Les véhicules lourds représentent 15 % du trafic.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires