Le haut du lac recueille bien des adeptes

Serge Tremblay
Le haut du lac recueille bien des adeptes
De nombreux motoneigistes d’ailleurs dans la région se retrouvent dans les sentiers du haut du lac cet hiver, notamment sur la P-49. (Photo : courtoisie – Parc régional des Grandes-Rivières du lac Saint-Jean)

Malgré que la neige ait plus ou moins été au rendez-vous depuis le début de l’hiver, les motoneigistes sont nombreux dans les sentiers. Beaucoup d’adeptes de partout dans la région convergent vers le haut du lac pour profiter de meilleures conditions de neige.

« Il y a beaucoup de monde dans les sentiers. Les vendredis et les samedis, c’est tellement plein que c’en est presque épeurant! », lance Marie Bérubé, présidente du Club de motoneigistes de Dolbeau-Mistassini.

Même si, hormis la récente bordée, la neige n’a pas été particulièrement abondante, le haut du lac tire bien son épingle du jeu. Que ce soit du côté du Club de Dolbeau-Mistassini ou du Club Coursiers des neiges GÉANT, on remarque beaucoup de visiteurs.

« Nos sentiers sont tout de même dans de bonnes conditions malgré tout et nous croisons beaucoup de gens d’Alma et de Roberval, qui ont moins de neige que nous. Je pense qu’on peut se compter satisfait de ce que l’on voit cette année », précise Denis Bernier, du Club Coursier des neiges GÉANT.

Si les motoneigistes apprécient les belles journées clémentes pour une balade, pour les responsables des Clubs qui entretiennent les sentiers, c’est toutefois une autre paire de manches.

« C’est vraiment une année plus compliquée, affirme Marie Bérubé. Il n’y a pas assez de gel et c’est difficile à gérer, car les sentiers se détruisent plus facilement. Les milieux humides que l’on traverse sont plus problématiques cette année. La récente chute de neige va aider à refaire les trous et à améliorer les sentiers. »

Le début de saison où la neige était insuffisante en a fait grincer plusieurs des dents, mais la situation est rentrée dans l’ordre.

Membership

La pandémie a tout de même eu un impact sur le niveau d’activité des relais, ce qui a découragé certains adeptes, qui ont décidé de passer leur tour cette année.

C’est notamment le cas chez ceux et celles qui recherchent davantage le côté social que la balade elle-même en se rendant dans un relais.

Tant à Dolbeau-Mistassini que dans le secteur GÉANT, les clubs de motoneigistes ont ainsi enregistré une légère baisse du nombre de membres, mais rien d’inquiétant. On demeure autour de 450 membres au Club Coursier des neiges et tout près de 650 à Dolbeau-Mistassini.

Pour Marie Bérubé et Denis Berner, il faut se compter chanceux de pouvoir avoir une saison de motoneige de qualité malgré tout.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires