Le Centre récréatif Marianne St-Gelais est né

Le Centre récréatif Marianne St-Gelais est né
Centre récréatif Marianne St-Gelais

INAUGURATION. C’est devant plus de 150 personnes assemblées devant le Centre récréatif de Saint-Félicien le dimanche 15 novembre que le maire Gilles Potvin, les conseillers municipaux et le président de la Corporation ont dévoilé la nouvelle appellation du centre récréatif, soit Centre récréatif Marianne St-Gelais, en présence de cette dernière.

S’adressant aux personnes présentes à l’extérieur, dont plusieurs membres du club de patinage de vitesse Les Éclairs de Saint-Félicien, le maire Gilles Potvin a fait un petit retour en arrière, soit en 2010 alors qu’à Vancouver, plusieurs avaient qualifié les performances de Marianne comme celles d’une étoile filante alors qu’on avait plutôt assisté avec raison à l’ascension d’une étoile montante.

« Nous voulons reconnaître en Marianne le modèle exceptionnel qu’elle représente pour notre communauté. Sa détermination, son courage et sa persévérance l’ont conduit au sommet du sport olympique. Le plus important est d’avoir conservé son intégrité physique et morale dans un monde de compétition parfois complexe à comprendre. C’est pourquoi la population est extrêmement fière en cette année commémorative d’identifier notre centre récréatif à son nom et de proposer son image comme une référence exceptionnelle aux défis que doivent relever notre jeunesse pour s’épanouir sainement », s’est-il exprimé aux applaudissements nourris de la foule avant de dévoiler la nouvelle appellation du centre devenu maintenant Centre Marianne St-Gelais.

À la vue de cette nouvelle appellation, Marianne n’a pu retenir ses larmes, larmes de joie, larmes de souvenirs sur un cheminement parfois difficile, mais combien valorisant.

« Ma région, ma ville sont des valeurs qui me tiennent à cœur partout où je me retrouve dans le monde. C’est toujours agréable de voir que les gens reconnaissent les efforts que l’on fait. L’étincelle pour mon sport me provient de gens avec lesquels j’ai patiné au tout début. C’était une équipe qui m’a permis d’accrocher à mon sport. C’est grâce à eux si je suis là aujourd’hui. Dans mon nom sur cet édifice, il y a aussi une partie de tous ceux qui m’ont aidé localement à devenir ce que je suis », a-t-elle mentionné.

Partager cet article