L’Avenue de la Friche a maintenant sa bande cyclable

L’Avenue de la Friche a maintenant sa bande cyclable
Le ministère des Transports du Québec a répondu positivement à la demande de citoyens du secteur de la Rue Laverdure pour l’aménagement d’une bande cyclable le long de l’Avenue de la Friche.

Les résidents du secteur de la Rue Laverdure et de la Rue des Sous-Bois auront obtenu une réponse positive suite à leur pétition réclamant une piste cyclable en bordure de l’Avenue de la Friche, soit la route régionale 373. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a en effet élargi la bande au rebord de la route pour améliorer la sécurité pour les cyclistes et piétons sur une bonne partie de la distance.

« Pour des raisons de sécurité, le ministère a accepté d’aménager une piste cyclable bien que le volume de transport lourd soit légèrement inférieur aux exigences », a précisé le maire de Dolbeau-Mistassini, Georges Simard, lors de la séance ordinaire du conseil municipal.

En fait, le ministère avait déjà programmé des opérations de réfection de la chaussée dans ce secteur et en a profité afin d’exécuter les travaux pour l’aménagement d’une bande cyclable. Le maire Simard devait préciser que le ministère à informer le conseil municipal à l’effet qu’il continuerait à ajouter des segments de pistes cyclables dans ce secteur à mesure qu’il procédera à de nouveaux travaux.

Terrain boulevard Vézina

Le terrain boisé situé entre les installations de l’entreprise Donatien Dumais et fils et l’immeuble des Travaux publics de la Ville de Dolbeau-Mistassini, qui est propriété de la ville, sera défriché. Le conseil municipal a pris cette décision sans toutefois avoir un but précis quant à l’utilisation dont on fera du terrain.

« On sait que l’on a déjà eu des problèmes d’espace pour les Travaux publics et on a déjà avancé l’idée d’y aménager une caserne de pompiers, mais il n’y aucune utilisation spécifique de prévue pour le moment », a indiqué le maire Simard.

Pour le moment, comme des travaux majeurs seront effectués sur la 8e Avenue, on a plutôt voulu saisir l’occasion d’y mettre des résidus d’asphaltes. Cette façon de faire permettrait de rehausser le niveau du terrain, qui est situé à environ 1 mètre en dessous de celui du boulevard Vézina. Une lisière de bois sera toutefois conservée. —S.T.

Partager cet article