Larry Bolduc sur le point d’atteindre son objectif ultime

Photo de dhudon
Par dhudon
Larry Bolduc sur le point d’atteindre son objectif ultime
Larry Bolduc met la dernière touche à la deuxième version du prototype de son système de transformation d’un camion lourd hors-route en un camion hybride diesel-électrique. (Photo : Trium Médias - Denis Hudon)

Le système de transformation de camions lourds hors-route diesel usagés ou neufs en camions hybrides (électrique-diesel), développé par l’entreprise Électrocamion à Girardville, entre dans sa dernière phase. L’objectif ultime étant de pouvoir produire bientôt à grande échelle.

Pour le concepteur Larry Bolduc, l’électrification de véhicules forestiers est la voie de l’avenir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Dans l’immédiat, Larry Bolduc et ses trois fils, les jumeaux Gabriel et Alex (22 ans) et Mathieu (19 ans), actionnaires de la compagnie, en sont à la deuxième phase de développement du prototype avec bientôt les derniers tests. Tout le projet est développé à partir des installations du Garage Électrocamion, situées dans le rang Saint-Joseph.

Le système d’électrification mis au point par l’entreprise girardvilloise offre une solution innovante qui s’installe sur un véhicule lourd diesel et lui permet de passer en mode hybride à sa guise et de débrayer en cas de panne.

Cette technologie adaptée permet de freiner le camion tout en accumulant l’énergie pour ensuite la redistribuer lors de l’accélération. Pendant les descentes de côtes, les batteries se rechargent en énergie.

Nombreux avantages

« Ce système hybride offre de nombreux avantages. Outre le fait qu’il contribue à la réduction des gaz à effet de serre, il permet une économie des coûts d’entretien avec moins d’usure sur plusieurs composantes mécaniques (pièces) et une économie en carburant de 12 % à 15 % », fait valoir Larry Bolduc.

La réduction de GES représente 60 tonnes annuellement par camion forestier et 220 tonnes pour le camion hydride utilisé dans les mines.

Larry Bolduc a évalué que le retour sur l’investissement est d’environ trois ans pour un camion forestier et de moins de deux ans pour un camion minier.

Pour sa deuxième version du prototype, Électrocamion a fait appel à EV Technologies pour les batteries, plus performantes, plus puissantes et plus denses en énergie. Après le camion Kenworth C500 2018, utilisé lors de la phase 1, cette fois Larry Bolduc et son équipe travaillent sur un modèle 2023.

Pour le câblage et le filage, Larry Bolduc utilise l’expertise d’une autre entreprise de Girardville, Perreault Électro Service, spécialisée en composantes électroniques de machinerie forestière.

Lors de notre passage à son entreprise, Larry Bolduc attendait des nouvelles pour l’obtention d’un brevet pour son système hybride.

« On travaille sur cette version 2 du camion depuis plus de trois mois et il devrait être fonctionnel vers la mi-octobre. C’est à ce moment qu’on entreprendra les tests sur les routes forestières qui devraient durer environ un an. Après cette étape, si tout se passe comme on l’espère, on pourra mettre notre produit d’électrification des camions lourds hors-route sur le marché », se réjouit déjà l’entrepreneur.

 

Partager cet article