L’ancien Hôtel Cossette sous le pic des démolisseurs

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
L’ancien Hôtel Cossette sous le pic des démolisseurs
L’Hôtel Cossette en 1960. Un établissement qui aura fait partie de la vie de plusieurs citoyens du secteur Mistassini. (Photo : Société d'histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine, P159 Fonds Cartes postales Dolbeau-Mistassini)

L’ancien Hôtel Cossette, situé à l’angle du boulevard St-Michel et de l’avenue de l’Église dans le secteur Mistassini, a été démoli la semaine dernière. Une décision à laquelle le propriétaire, Gilles Cossette, s’était résigné ces derniers mois.

« J’avais encore des locataires, mais j’ai essayé de vendre sans succès cet été. Ma décision était prise au printemps passé à l’effet que si je n’arrivais pas à vendre, j’allais démolir. Le terrain seul sera probablement plus facile à vendre », raconte Gilles Cossette.

Cette décision d’affaires n’a cependant pas été facile à prendre, puisque l’endroit était chargé d’histoire et d’une certaine émotivité pour la famille. L’Hôtel, même s’il était fermé depuis belle lurette, aurait eu 60 ans cette année.

Démolition de l’ancienne hôtel Cossette.

« C’est sûr que ça me fait quelque chose, concède Gilles Cossette, les yeux dans l’eau. Ça aurait fait 60 ans cette année et on l’a opéré pendant longtemps. C’est beaucoup de souvenirs. »

Plusieurs personnes se sont d’ailleurs rendues sur place afin de voir l’équipe d’Excavation Dolbeau s’assurer du travail de démolition. Pour nombre d’entre eux, l’Hôtel Cossette et son bar auront fait partie de leur jeunesse.

Petite histoire

Le père de Gilles, Jean-Robert Cossette, a ouvert son hôtel en 1959. La partie centrale de l’édifice que l’on connaissait aujourd’hui datait en fait de 1927.

« C’est une bâtisse qui était située sur l’Île Boulianne et qui a dû être déménagée en raison de la montée des eaux du lac Saint-Jean. Elle a été transportée en hiver sur la rivière gelée et a été amenée ici au printemps. »

Une annexe a été bâtie en 1952, puis la partie qui était faite de brique a été ajoutée en 1963. L’hôtel a été en activité jusqu’en 1985.

Par la suite, l’édifice a eu différentes vocations et a brièvement abrité des employés gouvernementaux du ministère des Ressources naturelles.

Plus récemment, l’épicerie communautaire Le Garde-Manger y a tenu ses activités jusqu’à son déménagement. Un brocanteur y a aussi été actif et des gens habitaient les logements situés à l’étage.

Gilles Cossette assure que l’édifice, malgré son âge, était encore bien droit et avait une bonne structure.

« Un acheteur aurait dû changer la climatisation pour se conformer et il y aurait eu certains travaux à faire. La bâtisse était encore bonne, mais les acheteurs potentiels sont peu nombreux pour un édifice de cet âge-là. »

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Gilles Fraser Auteurs de commentaires récents
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Gilles Fraser
Invité
Gilles Fraser

Avant Robert Cossette, il y a eu un autre propriétaire pendant quelques années dont Clermont Imbeault était ‘waiter’ au bar, pendant les années 50, c’était l’hôtel Bouchard. Dans les années 40 – 48, un vieux trappeur bien connut ‘Louis Parent’ habitait à cet hôtel.