La téléphonie cellulaire toujours un enjeu

Serge Tremblay
La téléphonie cellulaire toujours un enjeu
Malgré les avancées des dernières années, la couverture cellulaire demeure insuffisante dans Maria-Chapdelaine, estime le préfet Luc Simard. (Photo : Unsplash )

Malgré le déploiement de tours cellulaires, la qualité du signal demeure très erratique dans la MRC de Maria-Chapdelaine. Des programmes gouvernementaux doivent venir en réponse à cette réalité, clame le préfet Luc Simard.

« Encore aujourd’hui, beaucoup de secteurs sont mal desservis dans la MRC. On perd constamment le signal entre Dolbeau-Mistassini et Albanel sur la route régionale, ça n’a pas bon sens », déplore-t-il, ajoutant qu’il ne s’agit là que d’un exemple parmi plusieurs autres.

Luc Simard affirme que les régions ont besoin de programmes similaires à ceux qui ont été mis en place pour la desserte en internet haute vitesse, mais qui s’adresserait plutôt à la téléphonie cellulaire.

« Les grandes compagnies ne viendront pas construire des infrastructures, car elles sont à la recherche de profits. Il faut des programmes pour aménager des infrastructures que les compagnies de télécommunications pourront ensuite utiliser. Je n’en démords pas, c’est une nécessité pour nous. »

Le préfet souligne par ailleurs que dans un contexte où il faut savoir se montrer très attractif pour réussir à séduire de potentiels nouveaux arrivants pour répondre à nos besoins de main-d’œuvre, l’absence d’une téléphonie cellulaire de qualité représente une tâche notre dossier.

 

Partager cet article