La MRC demande la compétence pour intervenir dans 7 municipalités

La MRC demande la compétence pour intervenir dans 7 municipalités
La ré.aliusation du lien intégrateur poursuit son cours malgré l

La réalisation du lien intégrateur pour motoneige et quad sur le territoire de la MRC de Maria-Chapdelaine, dont un règlement d’emprunt de 6 millions $ est en voie d’acceptation par le MAMOT, doit passer par l’acceptation de la compétence de la MRC pour intervenir sur le territoire de 7 municipalités.

Maître d’oeuvre du projet, la MRC doit obtenir de la part des municipalités touchées la reconnaissance de cette compétence pour mener à terme les travaux de construction du lien intégrateur de même que la construction de trois passerelles sur les 123 km du sentier projeté. Selon le maire suppléant de Maria-Chapdelaine, Mario Fortin, chaque conseil municipal doit donner son autorisation et selon les discussions en cours, il s’agirait d’une démarche qui sera couronnée de succès.

Cette reconnaissance est nécessaire pour que le MAMPOT donne son autorisation au règlement d’emprunt. Selon le préfet suppléant, ce délai ne devrait pas intervenir sur l’échéancier de réalisation. «Nous sommes actuellement en cours de construction de la passerelle à la 11e chute avec les travaux de construction de la minicentrale, quant à la passerelle au-dessus de la rivière Mistassibi nous en sommes à la réalisation et la confection des plans et devis. Pour la passerelle de la rivière aux rats, nous sommes à finaliser les études pour déterminer le meilleur emplacement », a indiqué Mario Fortin.

Partager cet article