La firme de notaires Cantin, Blais et associés apporte des précisions

La firme de notaires Cantin, Blais et associés apporte des précisions
L’étude de notaire Cantin

La diffusion du reportage de l’émission J.E. sur la saga judiciaire qui se rapporte à la vente de la Pourvoirie des Laurentides oblige la firme de notaires Cantin, Blais et Associés de Dolbeau-Mistassini à apporter des précisions quant au statut de Me Samuel Blais au sein de l’entreprise notariale.

Par voie de communiqué publié via le Facebook de l’entreprise, Me Miville Cantin fait savoir que Me Samuel Blais n’est plus à l’emploi de l’étude depuis avril 2016. Me Cantin  précise : «Bien que celui-ci ne fasse plus partie de notre équipe, vous comprendrez que certains délais administratifs doivent être respectés afin d’effectuer la transition qui s’impose. Je tiens de plus à vous préciser que chaque notaire doit toujours assumer seul l’entière responsabilité de ses dossiers. En outre, le devoir de confidentialité d’un notaire l’empêche de divulguer toute information relativement à un dossier traité par celui-ci».

Le porte-parole de l’étude notariale poursuit en informant sa clientèle que trois notaires sont toujours en poste au sein de l’entreprise. «Je tiens à vous in former que Me Candide Simard, Me Sabrina Martel, et moi-même unissons nos forces afin de continuer à servir notre clientèle avec le plus haut degré d’intégrité, d’impartialité et de confidentialité, le tout dans le respect des lois applicables au Québec, et ce, comme je le fais moi-même depuis plus de 25 ans», conclut Me Miville Cantin.

Partager cet article