La facture de taxes grimpe à Saint-Augustin

Photo de dhudon
Par dhudon
La facture de taxes grimpe à Saint-Augustin
Le maire René St-Pierre reconnaît que c’est une année plutôt exceptionnelle, notamment en raison de la hausse du coût de la vie. (Photo : Trium Médias - Archives)

La Municipalité de Saint-Augustin a adopté des prévisions budgétaires pour l’année 2023 de 768 647 $. La facture globale des citoyens augmente de façon substantielle par rapport à l’année précédente.

La taxe foncière de base grimpe de 0,07 $ du 100 $ d’évaluation. À cela s’ajoute une taxe spéciale de 0,03 $ du 100 $ d’évaluation, pour un taux global de taxation qui passe de 1,05 $ à 1,15 $ du 100 $ d’évaluation. La taxe spéciale ainsi qu’un montant de 50 $ (récurrent) par porte serviront à aider financièrement Le P’tit Marché.

La taxe d’aqueduc passe de 250 $ à 275 $, la taxe pour les matières résiduelles par résidence s’établit à 234 $, la taxe agricole à 325 $ et pour les commerces et industries, le tarif est de 500 $.

Ainsi, pour la maison dont l’évaluation moyenne cette année est de 76 500 $, le propriétaire verra sa facture globale passer de 1 650 $ à 1 920 $, soit une hausse de 270 $.

Le maire René St-Pierre explique cette hausse de la facture en raison notamment de l’augmentation du coût de la vie, la perte de 14 000 $ en péréquation et une hausse en salaires avec l’engagement de personnel, l’équivalent de deux employés à temps plein.

« C’est plutôt exceptionnel comme hausse cette année, mais on devrait revenir à une situation plus stable dans les prochaines années. »

Revenus et dépenses

Au chapitre des revenus, la plus grosse portion proviendra des taxes générales, soit 581 367 $. Les transferts rapporteront 165 620 $, la santé et bien-être 15 860 $ et un montant de 5 800 $ en autres revenus.

Le gros des dépenses provient de l’administration, principalement les salaires (247 696 $). L’autre dépense majeure est attribuée à l’entretien et à la réparation du réseau routier (218 074 $). Les autres dépenses sont liées au réseau d’aqueduc et d’égout (73 340 $), les loisirs et la culture (72 676 $), la sécurité publique (71 550 $), la collecte des matières résiduelles (47 232 $), l’aménagement du territoire, urbanisme et environnement (24 771 $), les frais de financement (10 780 $) et le transport (2 528 $).

Les élus ont aussi adopté le plan triennal d’immobilisations pour les années 2023-2024-2025.

Pour la présente année, l’administration municipale prévoit investir quelque 523 000 $ : 20 000 $ pour la station de pompage via le programme de la Taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ), 20 000 $ pour un réservoir, 35 000 $ pour les trottoirs et l’asphaltage, 48 000 $ pour de nouvelles rues, 75 000 $ pour la rénovation de l’Érablière du lac Ceinture (travaux conditionnels à du financement), 125 000 $ pour la rénovation du centre communautaire (projet déposé via le programme Municipalités Amis des aînés) et 200 000 $ pour la rénovation de l’église (projet déposé au Conseil du patrimoine religieux du Québec-CPRQ).

« On ne réalisera ces projets que si nos finances le permettent et si nous recevons des aides gouvernementales », tient à préciser le maire St-Pierre.

 

Partager cet article