« La décision de la Cour brime plus de gens »

« La décision de la Cour brime plus de gens »
Le maire de Normandin M. Mario Fortin.

SURPRISE. Pour le maire de Normandin. M. Mario Fortin, la décision de la Cour Suprême ‘interdire la prière à l’Hôtel de Ville est une surprise. « Cette décision affecte plus de gens que le fait de réciter une prière en ouverture de séance », déclare M. Fortin.

« Jamais personne ne s’est plaint à Normandin du fait que nous récitions une prière en ouverture de séance publique », commente M. Fortin, qui souligne qu’à moins d’avis contraire de la part des membres du conseil, on entend conserver cette habitude dans sa municipalité. « Cette habitude est inscrite dans nos pratiques culturelles et dans nos croyances », conclut M. Fortin. —J.S.

Partager cet article