Journée Viens vivre la forêt : un effet tangible dans les programmes de formation

Journée Viens vivre la forêt : un effet tangible dans les programmes de formation
Atelier sur la mécanique d'engins de chantier.

EMPLOI. Après 10 ans, l’activité Viens vivre la forêt, où des jeunes du secondaire sont initiés aux métiers de la forêt, semble avoir remplis une partie de son mandat. Les jeunes sont désormais plus nombreux à s’intéresser à ces professions.

« Oui, on a commencé à avoir des résultats dans les programmes de formation. Au départ, on se demandait si on n’allait pas devoir fermer certains programmes et maintenant on a du monde », mentionne la directrice générale de l’Association forestière Saguenay-Lac-Saint-Jean, Diane Bouchard.

Celle-ci ajoute toutefois que bien qu’on ait pu aller chercher des étudiants de plus, on est loin de la coupe aux lèvres. « On en a davantage qu’auparavant, mais on aimerait en avoir plus. Les entreprises continuent de chercher de la main-d’œuvre qualifiée et on n’arrive pas à répondre à tous leurs besoins », indique-t-elle.

Les établissements de formation semblent croire à l’importance de l’activité puisqu’ils sont nombreux à continuer de s’associer à l’événement, tant les centres de formation professionnelle, les cégeps que l’UQÀC et l’Université Laval. D’autres organismes et entreprises sont aussi partenaires.

« Je pense que c’est intéressant de pouvoir montrer aux jeunes qu’il y en a pour tous les goûts, soutient Marielle Rancourt, directrice générale adjointe de Formabois. Les jeunes nous le disent, Viens vivre la forêt contribue à éveiller leur intérêt. C’est un coup d’épée parmi plusieurs coups d’épées qui permettent de montrer que ce sont des métiers qui sont très intéressants. »

Viens vivre la forêt est présentée annuellement en alternance entre le Lac-Saint-Jean et le Saguenay. Mercredi, la 10e édition avait lieu à Dolbeau-Mistassini, au Centre de transfert technologique sur les pratiques forestières. Une vingtaine d’ateliers ont été proposés à quelque 400 jeunes du secondaire

Partager cet article