Investissements de 900 000 $ : nouveau départ à Notre-Dame-de-Lorette

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Investissements de 900 000 $ : nouveau départ à Notre-Dame-de-Lorette
Le maire Daniel Tremblay et la directrice générale Valérie Tremblay devant le Chalet du 49e. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Un nouveau vent de dynamisme souffle sur Notre-Dame-de-Lorette. Après des investissements de l’ordre de 900 000 $ pour construire le Chalet du 49e et pour revamper l’édifice municipal, la collectivité souhaite prendre son avenir en main.

L’administration municipale a su profiter de subventions importantes afin de concrétiser ces deux projets d’envergure majeure pour une localité de 185 habitants.

Dans un premier temps, le Chalet du 49e, qui remplace l’ancien Chalet des loisirs, dote la localité d’une infrastructure majeure, mais permet aussi à Notre-Dame-de-Lorette de se démarquer auprès des motoneigistes grâce à un relais de motoneige flambant neuf avec tous les services. Sans compter l’impressionnante vue sur le lac Mathieu.

Les travaux menés à l’édifice municipal, quant à eux, font en sorte de redynamiser les services offerts aux citoyens, notamment par l’entremise du nouveau magasin général.

L’épicerie communautaire a gagné en espace et on souhaite en faire un magasin général avec un inventaire élargi à la disposition des citoyens.

« Il était temps que l’on investisse. Il y a eu une perception négative de certains citoyens qui disent que ça coûte cher, mais on n’est pas allé chercher une cent dans leur poche par le compte de taxes », mentionne le maire, Daniel Tremblay.

« Au départ, le projet de l’hôtel de ville était de faire quelques rénovations, mais après avoir rencontré nos bénévoles et avoir constaté l’étendue de leurs besoins, on a réalisé qu’il fallait faire davantage », indique Valérie Tremblay, directrice générale.

Édifice municipal

À l’édifice municipal, le projet aura demandé un investissement de 300 000 $ pour rénover et modifier la configuration des lieux.

La salle de mise en forme a été déplacée au sous-sol pour être accessible à tout moment. La cuisine et l’épicerie communautaire sont désormais sur un même étage, ce qui évitera des déplacements. La bibliothèque municipale sera aménagée à ce même endroit, où on a même une aire de bistro.

« Nous n’avions pas d’espace où les citoyens pouvaient se rencontrer à Notre-Dame-de-Lorette. Les gens pourront maintenant venir prendre un café et la disposition des lieux facilitera le travail des bénévoles. Une même personne pourra s’occuper en même temps de l’épicerie et de la bibliothèque. »

Et les bénévoles sont une ressource extrêmement précieuse pour la localité.

« C’est assez incroyable que sur une population de 185 âmes, nous puissions compter sur une vingtaine de bénévoles actifs. Il y avait un peu d’essoufflement, alors tout mettre nos services ensembles va faciliter le travail. C’est plaisant aussi de voir que de nouveaux visages se sont joints à nous. »

Objectif

À court terme, l’objectif est de relancer sur des bases solides le service d’épicerie communautaire, qui a dû faire halte plus longtemps qu’on ne l’avait souhaité pendant la durée des travaux.

« Le défi, c’est de faire fonctionner notre magasin général, d’élargir notre inventaire. Idéalement, il faudrait être capable de faire tourner le magasin suffisamment pour pouvoir embaucher un employé. »

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des