IGA- Normandin : Un agrandissement réalisé aux coûts de 6 millions$

IGA- Normandin  : Un agrandissement réalisé aux coûts de 6 millions$
Denis Cloutier

ALIMENTATION. Le propriétaire du IGA Normandin, Denis Cloutier, a procédé à l’inauguration officielle de l’agrandissement des installations commerciales situées sur la rue St-Cyrille, travaux réalisés au cours de l’été dernier grâce à un investissement de 6 millions$.

Denis Cloutier explique que l’agrandissement a permis d’augmenter la superficie du commerce de 7000 pi2. Elle est maintenant de 20 700 pi2 comparativement à 13 500 pi2 avant le début des travaux en mai dernier. «Notre superficie de plancher servant à la vente passe de 9000 pi2 à 15 000 pi2, ce qui permet d’offrir une expérience d’achat plus spacieuse et avec plus de choix», explique Denis Cloutier.

L’agrandissement n’a pas ajouté de nouveaux départements, mais donne à des départements comme le prêt à manger, la boucherie, les produits périssables comme les fruits et légumes, la charcuterie,  plus d’espace de vente et offre un meilleur étalage. Seule épicerie grande surface à Normandin, le marché IGA Cloutier a pu ainsi répondre aux besoins de consommation de proximité,  après que le propriétaire ait acquis les terrains adjacents à son établissement. Le marché IGA a pu acheter une parcelle de rue et des terrains qui lui ont permis d’élargir le bâtiment. À l’intérieur les travaux auront permis de relocaliser l’ensemble des départements rendant plus facile l’expérience d’achat en épicerie.

Cet agrandissement conduit la direction du Marché IGA de Normandin à créer quelque 10 emplois, ce qui portera les besoins de l’entreprise en ressources humaines à plus de 70 personnes. «Sur les 10 emplois, il en reste encore à combler en particulier pour la boulangerie et le prêt à apporter», souligne Denis Cloutier. Rappelons que tous les travaux d’agrandissement et de réaménagement ont été réalisés sans que le commerce ait à cesser ses opérations. «L’entrepreneur a dû faire une bonne partie des travaux la nuit pendant tout l’été», conclut Denis Cloutier.

Partager cet article