Gervayse Simard conçoit des chapeaux avec cheveux

Par denis hudon
Gervayse Simard conçoit des chapeaux avec cheveux
Quelques-uns des modèles de chapeaux avec cheveux conçus par l’artiste. L’entièreté de l’argent tiré de la vente est versée à la Société Canadienne du cancer. (Photo : Trium Médias – Denis Hudon)

En plus de devoir combattre un cancer, les personnes qui suivent des traitements de chimiothérapie sont confrontées à la perte des cheveux. Gervayse Simard, qui, elle-même a été confrontée à la maladie, a décidé de fabriquer des chapeaux avec de vrais cheveux.

L’artiste dolmissoise, bien connue pour ses vitraux, a décidé d’ajouter une autre corde à son arc. Tous les chapeaux qu’elle fabrique avec de véritables cheveux ou sans cheveux sont dédiés à une clientèle féminine qui vit difficilement la perte de cheveux, après avoir subi des traitements contre le cancer. Tout l’argent tiré de la vente de ses chapeaux est par la suite remis à la Société canadienne du cancer.

« Lorsque j’ai reçu un diagnostic de cancer, en 2011, je me faisais péniblement à l’idée de la chute de mes cheveux. Ç’a été le plus gros deuil que j’ai eu à vivre. La chimio et la radiothérapie ne m’ont pas dérangée. Mais la perte de cheveux, c’était pour moi atroce. Je suis certaine que beaucoup de femmes ressentent la même chose », raconte-t-elle.

Gervayse Simard avait opté au départ pour une prothèse capillaire, mais ce n’était visiblement pas fait pour elle.

Elle a alors commencé à acheter des cheveux humains dans des magasins spécialisés et comme elle est déjà une habituée de la machine à coudre, son concept a pris forme.

Centres d’autonomie

« Je veux en faire bénéficier d’autres femmes. Je confectionne mes chapeaux avec des retailles de tissus de tous genres que j’ai accumulées au fil des années. Mon intention est de redonner à ces personnes atteintes par la maladie le goût de vivre plus en harmonie avec elle-même. »

Déterminée à faire profiter de ses chapeaux-cheveux aux femmes malades et du même coup aider un organisme voué à la lutte contre le cancer, Gervayse Simard est allée rencontrer le personnel en oncologie des hôpitaux de Dolbeau-Mistassini, Roberval, Alma et Chicoutimi. Tout de suite, le personnel traitant a appuyé l’initiative et n’hésite pas à en informer leurs patients. Au besoin même, on les réfère aux Centres d’autonomie à Dolbeau-Mistassini ou à Chicoutimi, les deux points de vente dans la région.

Jusqu’à maintenant, Gervayse Simard a conçu une quarantaine de chapeaux. Non seulement l’artiste fabrique bénévolement ces chapeaux uniques, mais elle assume tous les frais du matériel nécessaire à leur conception.

Partager cet article