Fusion CSSS : le milieu a beaucoup à perdre estime Richard Hébert

Fusion CSSS : le milieu a beaucoup à perdre estime Richard Hébert
Le CSSS Maria-Chapdelaine devra élaborer un autre budget dans un contexte d’importantes compressions.

SANTÉ. La réforme du système de santé proposée par le ministre Gaétan Barrette soulève des inquiétudes à Dolbeau-Mistassini. Le maire Richard Hébert estime que le milieu a beaucoup à perdre de la fusion des établissements de la région.

« Je suis très inquiet. Les administrations seront regroupées à Saguenay et je ne sais pas quel poids on pourra avoir dans les décisions. Comment tout ça va se traduire ? Je ne sais pas, mais on peut peut-être voir des emplois disparaître dans le processus et ce serait une très mauvaise nouvelle pour Dolbeau-Mistassini », a commenté Richard Hébert.

Ce dernier croit que les impacts économiques iront par ailleurs plus loin que d’éventuelles pertes d’emplois. « Une fois l’administration regroupée à Saguenay, si on doit aller en soumission, va-t-on choisir des entreprises de Dolbeau-Mistassini ? J’en doute. Quand tu es à 200 km de la maison, tu ne contrôles pas le chauffage », laisse-t-il tomber.

Bien que déçu de la tournure des événements, Richard Hébert souhaite prendre le temps d’examiner la suite des choses avant d’aller plus loin. Il envisage néanmoins des pressions pour faire entendre le milieu. « On a déjà sauvé notre papetière et notre hôpital une première fois. S’il faut qu’on se solidarise à nouveau pour protéger nos intérêts, on peut le faire », laisse-t-il entendre. —S.T.

Partager cet article