Fonte rapide de la neige : des rangs malmenés à Dolbeau-Mistassini

Fonte rapide de la neige : des rangs malmenés à Dolbeau-Mistassini

TRANSPORT. La fonte accélérée des neiges et la pluie des derniers jours causent certains soucis dans des rangs situés sur le territoire de Dolbeau-Mistassini. C’est notamment le cas à Vauvert, où la rue de la Chapelle a été fermée à la circulation.

À la Ville de Dolbeau-Mistassini, on précise que ce n’est pas une situation inhabituelle, bien qu’elle se produise plus tôt en saison qu’à l’habitude. Chaque année, des rangs doivent être fermés ou surveillés de près en raison de l’accumulation d’eau liée à la fonte des neiges.

Actuellement, seule la rue de la Chapelle, entre les rues Saint-Régis et de la Pointe, est totalement barrée. La rue Saint-Régis, pour sa part, demeure ouverte à la circulation locale seulement. Le rang Saint-Pierre, dans le secteur Sainte-Marguerite-Marie, est lui aussi surveillé de près puisqu’il a souvent montré une propension à l’accumulation d’eau.

« Pour les citoyens du secteur, ce n’est pas une surprise. Ils sont habitués à cette situation. Le fait de fermer les rangs à la circulation permet de les protéger d’une plus grande dégradation. On préserve un accès pour les résidents locaux pendant la fermeture et la situation se rétablit d’elle-même avec le temps », explique la responsable des communications à la Ville de Dolbeau-Mistassini, Christine Sauvageau.

Surveillance

Tous les printemps, le service des Travaux publics effectue une surveillance de l’état des rangs qui sont connus pour être problématiques. Au fil des ans, différentes interventions ont été menées, notamment dans le secteur Sainte-Marguerite-Marie, afin d’améliorer la situation et prévenir les accumulations d’eau.

Ce printemps, la problématique pourrait être accentuée par l’importante quantité de neige accumulée au cours de l’hiver de même que par la fonte rapide. D’ailleurs, les autorités municipales s’attendent à ce que d’autres rangs soient également affectés dans les prochaines semaines.

Partager cet article