Florent Tremblay fabrique lui-même ses décorations de Noël

Denis Hudon
Florent Tremblay fabrique lui-même ses décorations de Noël
Il y a de quoi se gratter la tête lorsque vient le temps d’ajouter une autre pièce de décoration de Noël au village miniature aménagé dans le salon familial, semble se dire Florent Tremblay. (Photo : Trium Médias – Denis Hudon)

À 85 ans, Florent Tremblay conserve toujours son cœur d’enfant. Il ne peut résister à la force attractive qu’exerce sur lui l’approche du temps des Fêtes. Il crée ses propres décorations de Noël, et ce, depuis la nuit des temps.

Artisan, extrêmement habile de ses mains et doté d’une patience illimitée, ce soudeur de formation qui a pratiqué mille métiers au cours de sa vie, fabrique en miniature des maisons, des églises, des châteaux, des crèches, avec un souci du détail impressionnant.

C’est à partir de son atelier, au sous-sol de sa résidence, que la magie de Noël opère véritablement.

« J’ai commencé à bricoler, j’étais très jeune, avec mes parents. Et ça n’a jamais cessé depuis. Je consacre environ six à sept mois par année à bricoler des objets de Noël. Je mets en moyenne 15 à 20 heures pour fabriquer une maison. Le temps passe tellement vite, je ne m’en rends pas compte », lance ce retraité dolmissois qui ne manque pas d’humour.

Il a encore chez lui près d’une trentaine de maisons confectionnées à la main. Une soixantaine d’autres ont été données à des proches et amis au fil des années.

Travail de minutie

« J’ai arrêté l’an dernier pour aider ma femme à recouvrer la santé. Ça me manque c’est certain, mais je retrouve tout le plaisir du temps des Fêtes en installant mes villages et mes décorations. Ça me prend environ trois jours à monter tout ça, mais ce sont des journées d’au moins huit heures. Je commence à décorer à la fin de novembre. Pour moi ce n’est pas un fardeau, ce n’est que du bonheur! »

Alors qu’il atteindra les 86 ans en mars prochain, il en paraît 10 de moins, Florent Tremblay affiche encore une forme remarquable. Il faut être solide physiquement pour s’adonner encore aujourd’hui à de tels préparatifs de Noël.

Florent Tremblay a récupéré une quantité d’objets courants et hétéroclites au fil des années. Ainsi, il a toujours à portée de main du matériel qu’il peut utiliser et transformer pour ses créations de Noël.

Conscient que son épouse et lui devront un jour, pas très lointain, quitter leur maison pour déménager dans une résidence pour aînés, Florent Tremblay est prêt à vendre toutes ses décorations. Un véritable joyau qui pourrait ainsi être préservé pour encore bien des années.

Partager cet article