Festival Western:Dolbeau-Mistassini maintient sa coupe des subventions

Festival Western:Dolbeau-Mistassini maintient sa coupe des subventions
La ville de Dolbeau-Mistassini maintient le cap dans sa coupe des subventions aux organisations touristiques oeuvrant sur son territoire.

BLEUET ET WESTERN. Le conseil de ville de Dolbeau-Mistassini garde le cap en regard de sa politique d’aide aux organismes oeuvrant sur son territoire et coupe toujours de 10% l’aide financière qu’elle accorde à l’organisation d’activités comme celles offertes par le Festival western et le Festival du bleuet.

En séance publique du conseil, la ville de Dolbeau-Mistassini a donc consenti une aide financière de 19 000 $ au Festival Western pour l’organisation de l’édition 2015, soit 1 000 $ de moins que l’an dernier au chapitre des opérations. L’aide financière accordée représente aussi un 10 000 $ contenu dans un protocole d’entente pour aider à l’entretien du terrain en particulier au niveau de la mise aux normes des clôtures. Une somme de 3 862$ sera aussi remboursée à la corporation du festival pour les dépenses encourues pour le déménagement du camping au profit du club Nautique.

Dans un contexte de compressions budgétaires, le maire Richard Hébert a rappelé que le conseil avait fait connaître dès la présentation de son budget que tous les organismes aidés subiraient cette baisse de la contribution municipale. « Nous sommes conscients de l’importance que ces deux festivals ont sur l’attractivité touristique de la ville, mais nous nous devons d’être équitable envers tous les organismes de la ville », précise M. Hébert. Conscient que l’offre d’activités touristiques à Dolbeau-Mistassini est moindre cette année en raison de l’abandon de la programmation des Mille et une histoires, le maire Hébert précise que ceux qui demeurent actifs se doivent de performer malgré la diminution de l’aide financière.

Le maire Hébert a rappelé que le conseil a aussi retardé la mise sur pied de Tourisme Dolbeau-Mistassini, pour faire la promotion du tourisme à Dolbeau-Mistassini. « Nous ne nageons dans des surplus financiers comme c’est le cas chez nos voisins », déclare M. Hébert, indiquant du même souffle que l’on se doit de dépenser et d’investir chaque sou de façon prudente en raison des coupes budgétaires qui ont été annoncées par le gouvernement du Québec lors de l’adoption du nouveau pacte fiscal.—J.S.

Partager cet article