Faut-il appréhender d’autres travaux sur le pont de Mistassini?

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Faut-il appréhender d’autres travaux sur le pont de Mistassini?
(Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Depuis le début du chantier, les travaux sur le pont de Mistassini ne se déroulent que d’un seul côté. Faut-il appréhender le même genre d’entretien sur l’autre côté l’an prochain?

La question a sans doute effleuré l’esprit de bon nombre d’usagers du pont qui enjambe la rivière Mistassibi, plus particulièrement les cyclistes qui ont été fortement impactés par les travaux.

« Les travaux prévoyaient la réfection d’un seul côté des ponts. En effet, l’inclinaison de cette structure favorise la détérioration d’un côté plus que l’autre », a expliqué Nathalie Girard, conseillère en communication au ministère des Transports du Québec.

Amorcé en mai dernier, le chantier devrait être finalisé dans les prochaines semaines, au cours du mois d’octobre. Les travaux consistaient en la réfection des dalles et des unités de fondation des deux structures. Tout a donc pu être fait à partir d’un seul et même côté des deux structures.

L’entreprise Inter-Projet a réalisé les travaux, qui a commandé un investissement d’un peu moins de 3,2 M$.

Échéancier

Amorcés le 24 mai dernier, les travaux devaient se poursuivre jusqu’au cours du mois d’octobre. Pour le moment, les prévisions initiales tiennent, confirme Nathalie Girard.

« L’échéancier est présentement respecté, mais les dernières semaines de travaux sont toujours très chargées et tributaires de la météo. Le Ministère informera la population des dates prévues de démobilisation des chantiers via le Québec511. Le Ministère pourra faire le bilan complet une fois les travaux complétés. »

À ce jour, les travaux n’ont pas eu d’impacts majeurs sur la circulation pour les automobilistes. Les cyclistes ont toutefois dû prendre leur mal en patience puisqu’ils étaient contraints d’utiliser une navette pour rallier l’autre rive.

Le pont de Mistassini date de 1960 et il est permis de croire qu’il entre dans la dernière phase de sa vie utile. À titre comparatif, le pont de Dolbeau datait de 1947 et a été remplacé par le pont Suzanne-Beauchamp-Niquet en 2019.

Partager cet article