Érosion des berges : la situation s’aggrave à la pointe Langevin

Érosion des berges : la situation s’aggrave à la pointe Langevin
La pointe Langevin a subi des dommages importants ces dernières semaines.

ENVIRONNEMENT. Les propriétaires de la pointe Langevin, dans le secteur de Vauvert à Dolbeau-Mistassini, ont de quoi être inquiet. L’érosion de la pointe s’est poursuivie ces dernières semaines de façon importante.

Une séquence vidéo tournée avec un drone le 16 avril dernier laisse voir l’étendue des dégâts au bout de la pointe. Un quai a été emporté, les berges ont subi de lourds dommages et les roches qui avaient été placées pour protéger la pointe n’ont tout simplement pas été en mesure de faire leur travail.

Selon les commentaires qu’il a été possible de recueillir, la superficie touchée par l’érosion aurait plus que doublé depuis que la situation avait été rapportée dans les médias le 5 avril dernier.

Il s’agit de la deuxième année où la pointe Langevin subi des dommages de la sorte au printemps, mais la situation qui prévaut cette année est de loin plus inquiétante que celle de l’an dernier, rapportent des intervenants qui suivent l’évolution de ce dossier de près.

Lorsque questionné à ce sujet au début d’avril, le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, avait avoué son inquiétude et précisait qu’il s’attendait à ce que Rio Tinto assume ses responsabilités à l’égard des dommages causés.

Partager cet article