Équipements de pompier défectueux : Dolbeau-Mistassini entame un recours judiciaire

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Équipements de pompier défectueux : Dolbeau-Mistassini entame un recours judiciaire
:Dolbeau-Mistassini intente un recours en justice à la suite de l’acquisition d’appareils respiratoires défectueux pour les pompiers. Ici, une photo de nos archives lors du brûlage d’un bâtiment à l’ancienne base plein air Pointe-Racine. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

La Ville de Dolbeau-Mistassini a entamé une poursuite conjointe avec la Ville de Saguenay contre Équipements incendies C.M.P. Mayer et Compagnie 3M Canada relativement à l’achat d’équipements de pompier qui se sont avérés être défectueux.

L’achat en question remonte à environ deux ans, alors que Dolbeau-Mistassini et Ville Saguenay ont participé à un achat regroupé pour faire l’acquisition d’appareils respiratoires.

« On a constaté qu’il se forme de la glace à l’intérieur des appareils et ça cause vraiment un problème. On ne peut pas laisser nos pompiers travailler avec du matériel défectueux, alors on a fait des représentations auprès des vendeurs, mais ils ont refusé de reprendre les équipements », explique le maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier.

Normes

L’entreprise n’aurait pas admis ses torts en affirmant que ses équipements répondent à une norme préétablie.

« Force est d’admettre que ce n’est pas une norme qui répond aux exigences du Québec, avec nos hivers et le froid qu’ils n’ont peut-être pas du côté des États-Unis », laisse toutefois tomber le maire.

À l’époque, le plus bas soumissionnaire conforme avait été retenu.

Dolbeau-Mistassini et Saguenay ont décidé d’un commun accord de faire valoir leur droit dans ce dossier. Dolbeau-Mistassini a retenu les services de la firme SBL Avocats afin de la représenter dans ce recours commun.

La volonté des élus et de retourner les appareils et d’obtenir un plein remboursement de la dépense initiale de 262 000 $.

« On veut qu’ils récupèrent les appareils et être remboursés sur notre investissement. Jusqu’à maintenant, ils n’ont pas voulu, mais maintenant on y va avec le côté légal de la chose. »

Achat

En attendant, la Ville n’a d’autres choix que de se procurer de nouveaux appareils respiratoires pour ses pompiers. Une somme de 350 000 $ sera investie afin de doter le Service de sécurité incendie des équipements adéquats.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des