Élections fédérales: certains patients de l’hôpital de Dolbeau-Mistassini n’auront pas voté

Photo de Guillaume Pétrin
Par Guillaume Pétrin
Élections fédérales: certains patients de l’hôpital de Dolbeau-Mistassini n’auront pas voté
Hôpital de Dolbeau-Mistassini. (Photo Trium Médias – Guillaume Pétrin)

Bien que la plupart des citoyens canadiens iront voter ce lundi 21 octobre, d’autres, qui sont présentement hospitalisés à Dolbeau-Mistassini, ne pourront exercer leur droit de vote lors de ces élections fédérales.

C’est du moins ce qu’affirme monsieur Claude Gélinas, un citoyen qui est hospitalisé ces jours-ci. Il déplore le manque de communication et le changement des procédures de vote, qui ont été modifiées cette année et qui ne semblent pas avoir été comprises par tous les patients.

« Cette année, il y a du monde qui n’a pas voté. Les autres années, les gens passaient directement dans les chambres. Cette année, on a juste reçu un papier d’information. »

« Moi j’ai été voté, j’y suis allé en chaise roulante, mais j’ai parlé avec d’autres et ils m’ont dit qu’ils n’avaient pas voté et ils attendaient dans leur chambre. Là, il est trop tard, le vote par anticipation est fini. »

Par le passé, tous les patients avaient la possibilité d’appeler au bureau régional d’Élections Canada pour qu’un représentant se déplace et fasse voter le citoyen directement dans sa chambre d’hôpital, facilitant ainsi le droit de vote à tous et chacun.

Cette année, les patients auraient reçu comme explication de la part d’Élections Canada que le CIUSSS n’acceptait plus cette façon de faire et qu’il imposait dorénavant de nouvelles mesures, c’est-à-dire que les usagers devaient se déplacer pour aller voter dans un local prévu à cet effet près de la chapelle.

Claude Gélinas dénonce aussi la façon de voter, qui n’est pas idéale selon lui pour quelqu’un qui ne sait pas lire ou écrire. Effectivement, le bulletin de vote spécial ne contient pas la liste des candidats et où il faut simplement cocher son choix. Il y a plutôt un espace en blanc et l’électeur doit écrire le nom complet du candidat choisi.

CIUSSS

Du côté du CIUSSS, on confirme que dans le cadre des élections fédérales 2019, l’hôpital avait mis un local à la disposition des usagers hospitalisés avec deux disponibilités pour qu’ils puissent voter, soit le dimanche 13 octobre et lundi le 14, de 10 h à 15 h.

Un avis écrit avait même été remis aux patients de l’hôpital, les avisant de la nouvelle façon de faire pour voter. Le CIUSSS affirme que cette procédure assure la sécurité et la confidentialité des usagers.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des