Élection fédérale : Jocelyn Fradette amorce son travail de terrain dans le haut du lac

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Élection fédérale : Jocelyn Fradette amorce son travail de terrain dans le haut du lac
Le candidat conservateur Jocelyn Fradette, en compagnie du député de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Jocelyn Fradette, qui portera les couleurs du Parti conservateur du Canada dans Lac-Saint-Jean lors de l’élection fédérale du 21 octobre 2019, a amorcé son travail de terrain dans le haut du lac. Il était de passage dans Maria-Chapdelaine, jeudi dernier, en compagnie du député de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel.

Plus connu dans le secteur d’Alma, où il siège au conseil municipal depuis une dizaine d’années en plus de son travail d’enseignant, Jocelyn Fradette affirme d’emblée qu’il veut se faire connaître davantage dans les deux autres MRC du Lac-Saint-Jean.

« On est à Dolbeau-Mistassini aujourd’hui et on ira également à Saint-Félicien et Roberval ultérieurement, sans oublier toutes les petites municipalités autour du lac. Je veux me faire connaître des gens et entendre leurs préoccupations », fait-il valoir.

Celui-ci affirme qu’il sent sur le terrain que la course se jouera à deux, entre lui et son adversaire libéral, le député sortant Richard Hébert.

« J’obtiens une très bonne réception sur le terrain et j’ai le feeling que l’on sera dans une campagne à l’ancienne, entre les rouges et les bleus. Plusieurs me disent qu’ils sont fiers d’appuyer le Parti conservateur et actuellement, c’est difficile de rencontrer quelqu’un qui est fier de M. Trudeau », lance-t-il.

Le député Richard Martel ajoute qu’à l’échelle nationale, la donne a changé, ce qui augure bien selon lui pour le Parti conservateur du Canada.

« On sent le changement. Le Nouveau-Brunswick a élu un gouvernement conservateur, l’Île du Prince-Édouard vient tout juste de faire de même, comme l’Alberta, et le Québec a pour sa part opté pour la CAQ en se débarrassant du Parti libéral. On sent qu’un changement dans la même veine est possible au fédéral. »

Sur le plan régional, les deux hommes estiment que le Saguenay-Lac-Saint-Jean a été malmené du point de vue économique par les décisions du gouvernement Trudeau. Il y a là une opportunité pour les conservateurs de s’emparer des trois circonscriptions de la région, croient-ils.

Rappelons qu’à ce jour, Jocelyn Fradette et Richard Hébert sont les seuls candidats officiellement en lice dans Lac-Saint-Jean. Alexis Brunelle-Duceppe a manifesté son intention de solliciter l’investiture du Bloc Québécois tandis que rien ne semble avoir bougé de ce côté au NPD.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des