Dolbeau Oxygène mise sur son emballeuse automatique

Dolbeau Oxygène mise sur son emballeuse automatique
Les actionnais de Dolbeau Oxygène en compagnie du ministre Denis Lebel. Dans l’ordre : Sylvain Minier

Les perspectives d’affaires générées par l’emballeuse automatique « Rapid Wrapper » mise au point par Dolbeau Oxygène a amené les actionnaires de l’entreprise dolmissoise à investir quelque 1,6 million de dollars dans un projet de développement en trois phases. C’est ce qu’a rappelé Stéphane Tremblay, président de Dolbeau Oxygène, alors que le ministre Denis Lebel était de passage pour annoncer une contribution de 700 000 $ au projet.

« Avec nos nouvelles installations, on croit pouvoir produire 6 à 8 unités annuellement. C’est ce qui a motivé notre projet d’agrandissement », a souligné Stéphane Tremblay. Celui-ci précise que l’appareil connaît du succès au Québec ainsi qu’en Alberta et une nouvelle unité sera livrée en Colombie-Britannique en octobre.

« Nous avons entrepris des pourparlers aux États-Unis également pour des opportunités d’affaires avec des clients majeurs », ajoute en outre le président de Dolbeau Oxygène.

Investissement

La première de trois phases du projet d’agrandissement avance bon train et permettra à l’entreprise d’embaucher 7 travailleurs supplémentaires à terme, elle qui en compte une soixantaine actuellement. Réalisé au coût de 1,6 million de dollars, ce projet d’investissement a reçu l’appui de Développement économique Canada et du CLD Maria-Chapdelaine.

Le ministre Denis Lebel était d’ailleurs de passage dans les installations de Dolbeau Oxygène pour annoncer une contribution remboursable de 700 000 $. « Quand on est dans le privé, c’est toujours remboursable, mais c’est 7 ans sans intérêt et 2 ans sans remboursement sur le capital. Ça donne le temps de récupérer sa marge de manœuvre », a rappelé le ministre. —S.T.

Partager cet article