Difficultés du Quotidien : «Nous croyons toujours au papier! »

Louis Potvin
Difficultés du Quotidien : «Nous croyons toujours au papier! »
Trium Medias croit toujours aux papiers et les trois journaux bien implantés dans le milieu le démontrent clairement. (Photo : TRIUM MÉDIAS - William Fradette)

« Le papier est là pour rester! Nous, chez Trium Médias, nous croyons à l’importance de l’information sur le support papier et nous allons continuer à imprimer de beaux journaux qui parlent des enjeux qui nous touchent. »

Stéphanie Gagnon réagissait ainsi à l’annonce du Groupe Capitales médias (propriétaire du Quotidien et du Progrès) qui se trouve au bord de la faillite. Une nouvelle triste pour la région, selon elle. Et pour certains, la distinction entre les journaux de la région n’est pas claire.

« Il est important de rappeler que nous sommes un groupe de presse différent du Quotidien et à propriété 100% régionale. Ça nous affecte indirectement ce qui arrive au Quotidien. Nous avons besoin d’une presse forte dans la région. Nous sommes dans des marchés différents et nous n’avons pas le même modèle d’affaires. Le défi est beaucoup plus grand d’imprimer un journal chaque jour qu’une fois par semaine. »

Intérêt?

Les propriétaires de Trium Médias suivent de près le processus de vente des journaux de Capitales Médias. Elles pensent que la reprise par des investisseurs régionaux du Quotidien serait la meilleure solution. Et que l’entreprise pourrait faire partie des discussions le cas échéant. »

On ne ferme pas de portes, mais c’est prématuré pour l’instant de dire que nous allons investir ou faire partie des discussions.  On suit de près la situation pour voir si nous pourrions contribuer à notre façon à la relance du Quotidien. Tout est à analyser. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des