Développement touristique : du pain sur la planche dans Maria-Chapdelaine

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Développement touristique : du pain sur la planche dans Maria-Chapdelaine
Les entreprises en écotourisme et tourisme d’aventure ont vécu des années difficiles. Leur présence sur le territoire demeure essentielle sur le plan touristique. (Photo : courtoisie)

Territoire attractif, mais sans ADN, stratégie de communication et d’accueil désordonnée, trop peu d’entreprises touristiques privées, gouvernance trop éparpillée, le constat est dur sur le milieu touristique de la MRC de Maria-Chapdelaine. La bonne nouvelle, c’est que la mobilisation est au rendez-vous pour relever le défi.

C’est ce qui ressort de la journée dédiée à la présentation du plan stratégique de développement touristique de la MRC de Maria-Chapdelaine qui a eu lieu récemment,à Albanel.

Si l’état de situation n’est pas rose, notamment après deux ans de pandémie qui ont mis à mal le milieu touristique, les acteurs et intervenants de ce secteur d’activité ont toujours le feu sacré.

« Il y a du travail, mais il y a toujours du pain sur la planche en développement touristique, tout est constamment à revoir. Il y a une bonne mobilisation des entreprises et organismes. Nous avions une cinquantaine de participants, même un peu plus, et nous avons eu beaucoup de candidatures pour les différentes postes que nous avions à combler. C’est une belle démonstration d’intérêt et de mobilisation », souligne Stéphane Daudelin, conseiller en développement touristique à la MRC de Maria-Chapdelaine.

Stéphane Daudelin, conseiller en développement touristique à la MRC de Maria-Chapdelaine, se réjouit de constater que le milieu touristique local est mobilisé pour faire face aux défis devant lui.

Des solutions

Bien que les constats puissent paraitre durs au premier coup d’œil, il est possible de surmonter plusieurs enjeux avec une approche bien définie et cohérente, affirme Stéphane Daudelin.

« Quand on parle d’ADN ou d’identité, la MRC c’est Maria Chapdelaine, les grandes rivières, les bleuets, les Trappistes. Nous avons une multitude d’identités, mais si on souhaite se donner une image de marque et une stratégie de communication et de marketing cohérente, il faut faire un choix. Ça ne veut pas dire d’abandonner nos autres identités, mais d’en mettre une de l’avant dans notre approche. »

La prochaine planification stratégique s’attaquera donc à la définition d’une image de marque et d’un <@Ri>branding<@$p> du territoire. On souhaite aussi revoir la gouvernance des instances touristiques pour offrir quelque chose de davantage mobilisant, se doter d’une stratégie d’accueil, former les entreprises et tenter de solutionner le défi de la main-d’œuvre. Et ce ne sont là que quelques éléments.

« C’est un plan amitieux au travers duquel on aura beaucoup de chantiers à nourrir. Ça doit nous guider jusque vers 2030, avec la possibilité de nous ajuster en cours de route. Nous nous arrimons au plan de l’ATR, qui va aussi vers 2030. »

Adoption imminente

Stéphane Daudelin entend déposer la mouture finale du plan stratégique de développement touristique auprès de la MRC de Maria-Chapdelaine afin que les élus puissent en faire l’adoption dès décembre 2022.

« Nous avons reçu quelques remarques et interrogations, mais le plan a été bien accueilli. Il reste quelques ajouts à faire et ensuite il pourra être adopté. »

Partager cet article