Développement à la marina : le Club nautique veut prendre une petite pause

Développement à la marina : le Club nautique veut prendre une petite pause
Marina de Dolbeau-Mistassini.

NAUTISME. Après cinq ans de travaux réalisés pour faire du secteur de la marina de Dolbeau-Mistassini un endroit accessible et agréable autant pour les plaisanciers que la population, le Club nautique de Dolbeau-Mistassini souhaite consolider ses infrastructures en 2018.

Cela signifie que le Club ne devrait pas entreprendre de nouveaux projets majeurs à court terme, permettant du même coup aux utilisateurs de pouvoir profiter davantage des installations et services actuels.

« Des projets, ce n’est pas ce qui manque, car il reste encore des choses à améliorer, par exemple l’aménagement d’une aire de jeux pour les enfants, la mise en place d’un service de ponton pour se rendre aux bancs de sable de la rivière Mistassini, etc. Pour pouvoir réaliser cela, il faut que le financement suive. Ces dernières années, incluant celle-ci, nos membres du conseil d’administration ont mis beaucoup de temps et d’énergie à développer le site. Une petite pause sera bénéfique », dit le président André Guy.

Une fierté

La saison 2017 a aussi commencé plus tardivement, en raison notamment de travaux majeurs qui ont empiétés quelque peu sur l’été. Dame nature n’a pas été très généreuse non plus. Peu de changements sont donc planifiés pour la prochaine année, sinon peut-être l’ajout encore de quelques quais.

Actuellement, la marina compte une quarantaine d’emplacements, tous loués ou presque. Idéalement, l’ajout d’une vingtaine d’espaces pourrait satisfaire à la demande à plus ou moins court terme.

André Guy est très fier, par ailleurs, de la transformation de ce site en bordure de la rivière Mistassini et de la réappropriation du lieu par la population. Tout cela a été rendu possible, poursuit-il, grâce à divers partenaires et commanditaires.

Il espère maintenant que l’asphaltage de la rue des Frênes qui même à la marina ne mettra pas trop d’années à se concrétiser. Il y a une certaine amélioration cette année avec l’enlèvement du vieil asphalte et le nivelage de la route. « Ça roule un peu mieux, mais il faudrait mettre du calcium pour éviter que la poussière lève », termine le président André Guy.

Partager cet article