Deux joueurs locaux au Championnat du monde de scrabble

Deux joueurs locaux au Championnat du monde de scrabble
Réal Lavoie

Dolbeau-Mistassini – La MRC de Maria-Chapdelaine sera représentée lors du Championnat du monde de scrabble, qui aura lieu du 13 au 20 juillet, à Rimouski. L’enseignant en français à la retraite Réal Lavoie, de Dolbeau-Mistassini, et Ginette Brassard, celle-ci du secteur Vauvert, seront de la partie.

Amateur de scrabble depuis une trentaine d’années, Réal Lavoie en sera à une cinquième présence au Championnat du monde de scrabble, où plusieurs centaines de joueurs de différents calibres sont attendus. Pour participer, il suffit simplement d’être membre d’une fédération de scrabble reconnue, mais l’événement attire des champions de différents recoins de la Francophonie.

Comme le mondial de scrabble a lieu au Québec cette année, ce qui se produit tous les cinq ans, Réal Lavoie a décidé de saisir une fois de plus l’opportunité. « C’est le temps d’y aller pendant que j’ai la forme pour le faire, mais c’est aussi pour le plaisir de rencontrer toute sorte de gens, dont plusieurs que je connais », confie-t-il.

Solide joueur au niveau local, Réal Lavoie est classé comme joueur de catégorie A3, soit un joueur qui cumule un score de 80 à 85 %. Au Championnat mondial, il disputera des parties selon la méthode « duplicate » dans la catégorie « Open ». M. Lavoie jouera également dans la catégorie « Paires » en compagnie de Ginette Brassard.

Il n’est toutefois pas question de se fixer des objectifs en termes de position à atteindre. « Je n’ai pas cette velléité. L’objectif, c’est le plaisir de jouer et d’essayer de se dépasser soi-même », souligne Réal Lavoie.

Devenir bon scrabbleur

Pour devenir un bon joueur de scrabble, une bonne maîtrise de la langue française constitue certainement un bon point de départ, mais il faut aussi s’y consacrer. « On devient plus habile en jouant, mais il y a différentes stratégies que l’on peut utiliser. Les grands champions étudient les mots et il y a des exercices que l’on peut faire », soutient Réal Lavoie.

Celui-ci ajoute par ailleurs que la connaissance des verbes constitue un atout de taille. « Au scrabble, c’est souvent les verbes qui permettent d’obtenir de bons pointages. Connaître les conjugaisons des verbes est un atout », précise-t-il.

Il semble effectivement que ces méthodes soient payantes puisque Réal Lavoie a un titre de champion québécois à son actif. En 2001, il a remporté la première place dans le bloc B, C et D lors du Championnat du Québec.

Tant Réal Lavoie que Ginette Brassard sont membres du Club de scrabble Les Gens de Lettres de Dolbeau-Mistassini. Le Club de scrabble Dynamo de Normandin compte également plusieurs joueurs de qualité, mais aucun d’entre eux ne participera au Championnat mondial cette année.

Partager cet article