Des Africains et Haïtiens en formation à Dolbeau-Mistassini

Travail sylvicole

Dolbeau-Mistassini – Le CFP de Dolbeau-Mistassini et l’organisme Portes ouvertes sur le Lac ont concrétisé un premier partenariat en mettant en place les conditions pour offrir une formation en travail sylvicole à neuf immigrants en provenance de l’Afrique et d’Haïti.

Cette initiative s’est amorcée suite à une visite exploratoire ayant eu lieu dans le milieu en mars dernier. Les nouveaux arrivants avaient alors démontré de l’intérêt pour les possibilités d’emploi liées au monde forestier. Des douze participants à ce séjour exploratoire, neuf ont finalement décidé de faire le saut.

Le CFP a ainsi mis des dispositions en place afin que les neuf nouveaux étudiants puissent débuter les cours dans la région de Montréal, soit près de leur domicile. Ces derniers sont arrivés dans le secteur Dolbeau-Mistassini au cours des dernières semaines afin de se familiariser avec les outils et équipements liés à l’exercice du métier de débroussailleur.

Depuis le 28 mai dernier, les élèves poursuivent leur formation en forêt tout en travaillant pour le compte de l’entreprise Reboitech. Les enseignants du CFP seront présents sur place jusqu’à la fin de la saison de travail, avant d’effectuer un retour en classe pour terminer le programme de formation.

« Un des facteurs qui puisse expliquer la réussite de cette démarche est la souplesse et l’ouverture dont a fait preuve le CFP. En offrant les cours théoriques à Montréal, le CFP a permis aux élèves de débuter près de leur nouvelle demeure, afin de diminuer les frais inhérents à leur formation », devait rappeler Louis-Michel Tremblay de Portes ouvertes sur le Lac.

Le Journal Nouvelles Hebdo, un média de Transcontinental.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des