Départ de PKP: Serge Simard étonné, mais compréhensif

Départ de PKP: Serge Simard étonné, mais compréhensif

DÉPART. La déclaration de Pierre-Karl Péladeau annonçant son départ immédiatement de son poste de chef du Parti québécois, de chef de l’opposition officielle et de député de Saint-Jérôme, a eu l’effet d’une bombe dans la province.

À Laterrière pour l’annonce d’une aide financière pour l’église Notre-Dame-de l’Immaculée-Conception, le député de Dubuc, Serge Simard, semblait surpris de la déclaration du chef de l’opposition officielle.

M. Simard a souligné qu’il s’agit d’un choix personnel de M. Péladeau et puisque ce dernier a donné des raisons familiales pour expliquer son départ, il n’y a pas vraiment de critique ou de commentaires à faire sur le sujet.

« Nous avons tous des familles. Il a fait ce choix pour lui, donc pour M. Péladeau, c’était réellement important de faire ce choix », a indiqué le député.

M. Simard croit que cette décision lui permettra de se rendre ailleurs dans la vie.

« Avant la politique, il y a la vie, donc tout ce qu’on peut dire c’est que c’est son choix ».

Questionné sur le fait de se retrouver encore une fois devant un parti en reconstruction, M. Simard est resté évasif.

« C’est le parti qui devra faire ses choix. C’est comme ça que la politique fonctionne, la démocratie amène les chefs à se succéder et l’ensemble du parti doit poser des gestes avec ses membres ».

Le député de Dubuc a indiqué ne pas être au courant de certaines critiques qui aurait été lancée envers M. Péladeau, au sein du parti Québécois, ainsi il n’a pas voulu commenter là-dessus.

Partager cet article