Cuit dans le bec dépasse les objectifs

Cuit dans le bec dépasse les objectifs
Cuit dans le bec

BOÎTE À LUNCH. Fort du succès remporté par la mise en marché de la boîte à souper dans le cadre de son projet Cuit dans le bec, la Coop des Deux Rives lance un deuxième produit avec la viande marinée pour BBQ, que l’on peut retrouver dans les deux kiosques de fruits et légumes situés au P’tit Marché du nord à Normandin et au kiosque André Lévesque de Roberval.

« Nous avions prévu de produire des boîtes à souper pour une cinquantaine de clients et nous avons obtenu des abonnements pour plus de 80 »,  avance le directeur général de la Coop des deux Rives, Dominique Tremblay, qui précise que le succès obtenu amène la direction à lancer cet été un produit destiné à la consommation pour BBQ, et la boîte à lunch du midi dès cet automne. Le lancement de la boîte à lunch pour le midi se fera à compter du 23 juillet, alors que Cuit dans le bec préparera des repas pour les participants du Tour du lac à vélo.

« Nous serons aussi présents dans divers festivals à venir dans la région pour faire la promotion tant de la boîte à souper que la boîte à lunch du midi », annonce Dominique Tremblay.

Produits frais

Ces produits confectionnés à partir d’aliments que l’on retrouve en région, et selon des recettes locales complètent une offre alimentaire disponible à la Coop des deux rives. « Nous avons la possibilité de mettre en marché les fruits et légumes frais provenant de fermes maraîchères ici », souligne le directeur général, précisant que cette année la Coop s’est portée acquéreur du kiosque André Lévesque de Roberval.

Ouverts depuis la mi-juin pour Roberval et en début de semaine dernière au P’tit marché du nord de Normandin, les deux kiosques ont aussi servi de comptoir pour écouler les viandes marinées pour BBQ.

« La réponse des consommateurs à ce nouveau produit est très forte dans nos deux marchés », commente Dominique Tremblay.

Préparées par Cuit dans le bec, ces viandes sont marinées en utilisant des épices produites localement. Dans le cadre des projets de mises en marchés de produits alimentaires produits et fabriqués dans la région, la Coop des Deux Rives voulait étendre sa présence dans le secteur de Dolbeau-Mistassini.

« Faute d’avoir trouvé un emplacement adéquat, nous sommes dans l’obligation de retarder l’implantation d’un kiosque à Dolbeau-Mistassini. Nous pensons être en mesure de le faire l’an prochain », de conclure le directeur général.

Partager cet article