Complexe Aquagym : visite d’un chantier impressionnant

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Complexe Aquagym : visite d’un chantier impressionnant
(Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Les travaux de construction du Complexe Aquagym de Dolbeau-Mistassini ont pris quatre mois d’avance sur les échéanciers initiaux de sorte qu’une ouverture devrait être possible à l’automne 2020. En attendant, le Nouvelles Hebdo vous propose une visite de cet important chantier.

Vu de l’extérieur, le bâtiment apparaît certes imposant, mais il ne traduit pas l’impression de grandeur que l’on a une fois à l’intérieur. La taille du gymnase et de la salle qui abrite la piscine et les bassins a de quoi surprendre.

Vues en hauteur, ces nouvelles infrastructures impressionnent par leurs dimensions, notamment la piscine de 18 par 25 mètres. D’ailleurs, les gradins seront situés à l’étage, en hauteur, afin que parents et accompagnateurs puissent suivre les activités en contrebas, avec une vue plongeante.

Le gymnase qui permettra à la Troupe Madilhut d’entraîner ses gymnastes est tout une amélioration en termes d’espace. Photo prise depuis les estrades qui permettront de suivre le déroulement des séances.

Et c’est sans compter l’aire de restauration, les salles multifonctionnelles, le vestiaire universel et les espaces de bureaux.

L’autre élément à ne pas négliger, c’est la fenestration. Actuellement, elle n’est pas apparente puisque c’est une tâche qui se concrétisera plus tard sur le chantier, mais le complexe comptera beaucoup de fenêtres pour laisser passer la lumière du jour.

De l’intérieur, on peut voir les espaces prévus à cette fin, notamment dans la partie piscine.

Et bien sûr, l’immense plafond de bois donne à l’édifice un cachet particulier.

« Les gens pensent que le bois sera vulnérable à l’humidité avec la piscine, mais en réalité c’est un meilleur matériau que l’acier dans ce cas-ci. La clé, c’est de bien contrôler l’humidité. Le bois est aussi traité avec des fongicides pour prévenir les champignons », explique Martin Johnson, ingénieur chargé de projet pour la Ville de Dolbeau-Mistassini.

Paul Charette, chargé de projet chez Construction Unibec, et le maire Pascal Cloutier en discussion près du chantier de la piscine.

Avancement

Pour le moment, environ 60 % des travaux ont été réalisés.

« Vu l’avancement des travaux à ce jour, nous serons en mesure de devancer les délais de livraison de quatre à cinq mois versus l’échéancier proposé initialement. Donc on s’attend de livrer le complexe à l’automne 2020. Présentement, tous les travaux majeurs sont terminés et on s’affaire aux travaux de finition intérieure », explique Paul Charette, chargé de projet chez Construction Unibec.

Celui-ci précise que cette progression rapide des travaux s’explique entre autres par le fait que l’échéancier initial était plutôt conservateur, mais également par la décision de Construction Unibec d’assumer des frais de chauffage de l’édifice pour demeurer opérationnel.

Pour l’instant, il est trop tôt pour fixer une date précise pour l’ouverture, mais on espère pouvoir sauver la saison de natation que l’on prévoyait devoir annuler dans la planification initiale des travaux.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des