Complexe Aquagym : un édifice moderne

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Complexe Aquagym : un édifice moderne
(Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

D’une valeur de 17,1 M$, le Complexe Aquagym est le plus gros projet jamais réalisé par la Ville de Dolbeau-Mistassini. Un édifice qui se veut moderne et dont le chantier est complexe.

Le principal défi sur le chantier a sans contredit été l’aménagement de la piscine. Celle-ci a été construite en suivant les normes édictées par la Fédération internationale de natation (FINA) et devait ainsi répondre à un ensemble de normes.

Outre le nombre de corridors, qui est fixé à six au lieu de dix dans les normes FINA, la piscine répond en tout point aux exigences. Cela permettra la tenue de compétition de niveau régional et les temps qui y seront réalisés seront reconnus.

Tout l’aspect mécanique en arrière-plan de la piscine n’est pas non plus à négliger puisque dans le sous-sol, on retrouve toute la tuyauterie est les équipements pour la filtration et le maintien du pH.

En tout, on compte quatre filtreurs pour la piscine et deux autres pour le bassin. Le chlore liquide sera utilisé pour la chloration de l’eau et un système au CO2 assurera le contrôle du pH.

Énergie

Sur le plan énergétique, le Complexe Aquagym est un édifice 100% électrique pour lequel il y a beaucoup de récupération de chaleur, notamment avec la présence d’un mur solaire.

Avec la structure de bois, on pourra également calculer précisément l’empreinte carbone du bâtiment. Celle-ci sera d’ailleurs en avance par rapport au bâtiment de référence dans l’industrie, assure-t-on.

En tout, on estime que l’on évitera des émissions de 500 tonnes de gaz à effet de serre par année.

Financement

Quant à la campagne de financement qui se poursuit pour recueillir 1,5 M$ pour boucler le montage financier du projet, elle a dépassé la barre du 1 M$. À ce jour, une somme de 1,125 M$ a été recueillie, en quasi-totalité ici même, dans le milieu.

« Quand on dit que les gens sont extrêmement généreux et que les entreprises sont généreuses, on le voit, c’est au-dessus d’un million. Ce n’est pas rien! Ça démontre aussi que ce projet fait consensus », souligne le maire, Pascal Cloutier.

La campagne se poursuit et une nouvelle offensive sera menée pour la vente de plaques commémoratives.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des