Bris causé aux routes par Rio Tinto : Péribonka porte sa cause devant les tribunaux

Bris causé aux routes par Rio Tinto : Péribonka porte sa cause devant les tribunaux
La route de Vauvert sur le territoire de Péribonka.

ROUTES. Alors qu’une entente est intervenue entre la ville de Dolbeau-Mistassini et Rio Tinto sur les réparations au réseau routier dans le secteur de Vauvert, la municipalité de Péribonka doit entreprendre des actions en justice afin d’obtenir de Rio Tinto un remboursement des dommages occasionnés à son réseau routier.

La municipalité déposera dans les prochaines semaines des avis de réclamation à l’endroit de Rio Tinto au palais de justice, pour obtenir le remboursement des frais encourus pour la réfection des chemins ayant subi des dommages lors des travaux de rechargement des berges en  bordure du lac Saint-Jean dans sur le territoire de Péribonka. Les élus de Péribonka ont entrepris des démarches auprès de Rio Tinto il y a maintenant plus d’un an, afin d’obtenir réparation alors que certains des chemins ayant servi au transport des camions de sable et de gravier ont été grandement endommagés.

Après diverses rencontres et demandes d’expertise, Rio Tinto conteste le coût demandé par la municipalité.

Le directeur général de la municipalité, Steeve Harvey, rappelle que des mises en demeure ont été adressées à Rio Tinto afin qu’elle défraye les coûts de réparation et de réfection des routes utilisées. Comme aucune entente n’est intervenue, la municipalité n’a d’autres choix que de se présenter en cour de préciser Steeve Harvey.

À ce moment-ci des procédures, la municipalité n’entend pas divulguer le montant réclamé à Rio Tinto, montant déterminé par une firme d’ingénierie spécialement embauchée pour évaluer les dommages.  Dans certains milieux, on avance que les bris occasionnés au réseau routier de Péribonka pourraient représenter plusieurs milliers de dollars. Des chiffres indiquent que certaines routes demanderaient des réparations de plus de 400 000$.  

Partager cet article