BR Métal a connu une progression constante

BR Métal a connu une progression constante

Robin Boulianne et Michel Turcotte sont les actionnaires de BR Métal.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

Depuis sa fondation il y a 11 ans, le Groupe BR Métal a connu toute une croissance en passant de 3 à 50 employés. Encore l’été dernier, l’entreprise investissait 500 000 $ dans l’acquisition d’une découpeuse au laser et d’une nouvelle presse plieuse.

BR Métal est actif dans la conception de produits de métal sur mesure, la fabrication de mobilier urbain en aluminium, la peinture en poudre électrostatique et la conception et fabrication de produits d’aluminium destinés au transport.

En se portant acquéreur des actifs d’Aluco en 2015, un investissement de 1,3 M$, le Groupe BR Métal a pu élargir ses activités. Aluco avait mis au point des produits d’aluminium comme des marchepieds, des coffres et des protège-cabine destiné aux camions et camionnettes.

« L’acquisition d’Aluco a vraiment marqué un tournant pour nous. Ça a renforci notre position dans la transformation de l’aluminium. Les gens d’Aluco avaient fait un beau travail de développement de produits et nous y avons apporté notre touche », mentionne Robin Boulianne, président de Groupe BR Métal, dont il est copropriétaire avec son associé Michel Turcotte.

L’équipe de BR Métal s’est attelée à rehausser la qualité du service à la clientèle et à améliorer son réseau de distribution et le travail n’a pas manqué depuis.

Meilleur contrôle

L’acquisition d’une découpeuse au laser et d’une presse plieuse était une suite logique pour mieux contrôler le travail.

« Nous étions forcés de faire appel à des sous-traitants pour la découpe. Maintenant, nous pouvons mieux contrôler nos coûts et la qualité de notre produit et c’est à notre tour d’être en mesure d’offrir de la sous-traitance. Aujourd’hui, on peut tout faire ici, à l’intérieur de nos installations. »

Développement

Les dernières années ayant amené l’entreprise à croître de façon importante, Robin Boulianne souhaite se concentrer sur la consolidation de sa position sur le marché québécois.

« On a déjà grandi pas mal. Là, on est davantage dans une phase de développement de marché. On fait des efforts pour faire connaître nos produits et on ira d’ailleurs à l’ExpoCam à Montréal, où on pourra rencontrer beaucoup d’entreprises dans le camionnage. »

Malgré tout, Robin Boulianne ne cache pas qu’il a un autre projet en tête pour son entreprise.

« Si on réussit à avoir assez de volume, j’aimerais bâtir une nouvelle bâtisse et on pourrait ainsi avoir toute la transformation de l’aluminium dans un même édifice et isoler la transformation de l’acier et la peinture. Ce serait plus simple pour la gestion et ce n’est pas les possibilités qui manquent avec notre grand terrain. »

Poster un Commentaire

avatar