Bell va de l’avant avec l’achat d’Astral Media

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications (CRTC) avait dit non en octobre 2012 à la première version de la transaction de 3,38 milliards de dollars, mais a finalement donné son accord jeudi sous certaines conditions.

Bell pourra donc acheter 12 des 25 chaînes de télé d’Astral et 74 des 84 stations de ses stations de radios locales. Le reste des chaînes et stations sera vendu à Corus, sinon aux enchères.

Corus s’appropriera pour 400 millions de dollars les chaînes télévisées Historia, Séries+ et Télétoon, en plus de deux stations radiophoniques locales d’Ottawa.

MusiquePlus, Musimax, Family, Disney XD, Disney Junior, ainsi que huit stations de radio du Canada anglais seront vendus aux enchères. Pierre Boivin, ancien président du Canadien de Montréal sera fiduciaire des enchères.

Avec l’achat d’Astral, Bell deviendra le deuxième plus important diffuseur francophone derrière Québecor. C’est pourquoi le CRTC prendra des mesures «nécessaires (…) pour protéger l’intérêt public».

Bell devra se soumettre à un processus d’arbitrage accéléré et devra dévoiler toutes ses ententes de distribution au CRTC.

Le géant des télécommunications devra aussi respecter la condition de ne pas retenir à ses concurrents les droits sans-fil et internet de certaines émissions, même si elle n’utilise pas ces droits.

«Le Conseil cherche cependant à veiller à ce qu’une consolidation accrue ou la présence de grandes sociétés ne mettent pas en péril la diversité et l’équilibre concurrentiel du système canadien de radiodiffusion», a écrit le CRTC, en réponse aux opposants à la transaction (Québecor, Cogeco, Telus et Rogers).

Bell et Astral ont jusqu’au 31 juillet prochain pour conclure officiellement la transaction.

 

TC Média

Partager cet article