Baux de villégiature : les hausses plafonnées à l’inflation dès 2020

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Baux de villégiature : les hausses plafonnées à l’inflation dès 2020
Forêt.

Bonne nouvelle pour les détenteurs de baux de villégiature en terres publiques : les hausses de tarifications seront plafonnées à l’inflation en 2020.

Les villégiateurs étaient nombreux à redouter une hausse plutôt salée de leur loyer pour leurs camps et chalets en terres publiques. Des pressions avaient d’ailleurs été faites auprès du gouvernement du Québec afin que la réglementation soit revue.

La hausse pour l’ensemble du Québec, en moyenne, se situait autour de 50 $. Dans certaines régions du Québec, on attendait même des augmentations de l’ordre de 200 à 300 $ de la facture.

Le gouvernement du Québec a décidé de donner suite à un engagement qui avait été pris l’an dernier en confirmant que le loyer des baux de villégiatures sera indexé à l’inflation pour le 1er janvier 2020.

Avec ce changement, les villégiateurs paieront en moyenne autour de 10 $ de plus.

Cette modification est valable tant pour les baux de villégiature gérés directement par le ministère que pour ceux dont la gestion est assurée par une MRC ou une ville, comme c’est le cas sur l’ensemble du territoire régional.

« Par cette mesure, nous assurons une prévisibilité pour les locataires. Pour nous, il était important de corriger le tir dans ce dossier. C’est pour cette raison que notre gouvernement s’était engagé à maintenir toutes les augmentations futures à un taux qui ne dépassait pas l’inflation », a fait valoir la ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest.

Soulignons que le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte autour de 10 520 baux de villégiatures.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des