Atocas Lac-St-Jean : Les problèmes d’eau empirent avec la nouvelle route de Vauvert

Serge Tremblay
Atocas Lac-St-Jean : Les problèmes d’eau empirent avec la nouvelle route de Vauvert
Francis Paradis montre ici qu’à peine une dizaine de cm d’eau s’écoule du tuyau alors que juste à côté, la profondeur du cours d’eau est nettement plus importante. (Photo : TRIUM MÉDIAS - Serge Tremblay)

Alors que les propriétaires d’Atocas Lac-St-Jean comptaient sur la réfection de la route de Vauvert pour améliorer leur approvisionnement en eau, la situation semble être toute autre. Si bien, qu’en l’absence de pluies importantes, l’entreprise pourrait avoir à sacrifier une partie de sa récolte.

Atocas Lac-St-Jean croyait que le remplacement d’un ponceau sur la route de Vauvert allait améliorer la situation. Le ponceau, beaucoup plus gros que l’ancien, est en mesure de laisser couler un volume d’eau important lors des crues, mais ne serait pas installé suffisamment profondément et ne laisse couler qu’un filet d’eau au plus fort de l’été.

« Ça fait environ cinq ans que l’on a des réunions avec la Ville de Dolbeau-Mistassini et la MRC. On avait bien dit qu’il fallait poser le ponceau plus profondément, mais on n’a jamais rien signé en ce sens. On a toujours cru à la bonne volonté des gens. Avoir su, on n’aurait pas perdu notre temps dans toutes ces réunions », laisse tomber Francis Paradis, d’Atocas Lac-St-Jean.

Celui-ci mentionne que lorsque viendra le moment d’inonder les champs et d’arroser pour éviter le gel des canneberges, l’entreprise risque de ne pas avoir un volume d’eau suffisant.

De l’autre côté de la route, le ponceau pour la piste de motoneige est enfoui plus profondément et offre un meilleur écoulement.

Ville

De son côté, la Ville de Dolbeau-Mistassini affirme que le nouveau ponceau a été installé selon les mêmes spécifications que l’ancien. Il s’agit simplement d’un tuyau d’un plus grand diamètre.

Le maire, Pascal Cloutier, précise que l’ancien ponceau était installé à une profondeur de 119,720 cm alors que le nouveau a une profondeur de 119,820 cm.

« On est dans les mêmes paramètres, à quelques millimètres de différence. Il y a eu beaucoup de discussions entourant l’approvisionnement en eau d’Atocas Lac-St-Jean, mais c’est un dossier plus complexe et ce n’est pas l’affaire d’un seul ponceau. »

Francis Paradis est d’avis que le problème provient du fait que le nouveau tuyau est d’une épaisseur beaucoup plus importante. Même si le fond du tuyau est à une même profondeur, l’eau s’en écoule moins.

Menés

Faute d’avoir pu obtenir satisfaction auprès de la Ville de Dolbeau-Mistassini ou de la MRC de Maria-Chapdelaine, Atocas Lac-St-Jean a communiqué avec le ministère de l’Environnement. Celui-ci s’est engagé à dépêcher un biologiste sur place pour s’assurer que l’écoulement de l’eau ne vient pas poser problème pour le déplacement des menés.

« Si ça pose problème pour les menés, le ministère pourra possiblement demander à modifier le tout. C’est un peu triste que tout ça repose sur des menés, pour le développement économique, on repassera. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des